.
.

Menu


Accueil
Qui sommes-nous ?
La carte des lieux visités
Livre d'or
Archives
E-mail


Nbre de Visiteurs

Depuis le 01/02/2009



Rubriques


a. Avant le depart
b. Russie Mai 2009
c. Mongolie Juin 2009
d. Chine juillet 2009
e. Nepal Septembre 2009
f. Inde Octobre 2009
g. Thailande Novembre 2009
h. Laos Decembre 2009
i. Vietnam Janvier 2010
j. Camboge Fevrier 2010
k. Thailande Fevrier 2010
l. Malaisie Mars 2010
m. Indonesie Avril 2010
n. Australie Mai 2010
o. Nlle Caledonie Juillet 2010
p. Nlle Zelande Aout 2010
q. Australie Septembre 2010
r. Singapour Septembre 2010
s. Malaisie Septembre 2010
t. Angleterre Septembre 2010
u. France Septembre 2010


Derniers articles


01/05/10 - Conclusion Asie.
30/04/10 - Rizières de Bali.
28/04/10 - Retour à Ubud.
27/04/10 - Les îles Gili.
21/04/10 - Go Lombok.
19/04/10 - Gunung Batur.
18/04/10 - Bali bis.
17/04/10 - Bali.
16/04/10 - Ubud.
15/04/10 - Cemero Lawang.
12/04/10 - Yogyakarta.
11/04/10 - Borobudur.
10/04/10 - Yogyakarta.
08/04/10 - Jakarta.
07/04/10 - Trans Sumatran.
06/04/10 - Trans Sumatran.
05/04/10 - Trans Sumatran.
04/04/10 - Lac Toba bis.
03/04/10 - Lac Toba.
02/04/10 - Dumaï.
01/04/10 - Melaka.
30/03/10 - Kuala Lumpur.
27/03/10 - Krabi.
23/03/10 - Karon & Kata.
10/03/10 - Phuket.
17/03/10 - Koh Samui.
14/03/10 - Koh Phangan.
10/03/10 - Koh Tao suite.
08/03/10 - Koh Tao bis.
04/03/10 - Koh Tao.
02/03/10 - Retour Bangkok.
27/02/10 - Benjamin : 29 ans !
26/02/10 - Chiang Maï bis.
22/02/10 - Alentours de Paï.
17/02/10 - Paï.
16/02/10 - Chiang Maï.
14/02/10 - retour Bangkok.
09/02/10 - Angkor Angkor !
07/02/10 - Angkor Vat bis.
06/02/10 - Angkor Vat.
05/02/10 - Siem Reap.
02/02/10 - Phnom Penh.
27/01/10 - Go Cambodge.
26/01/10 - Saïgon bis
24/01/10 - YouTube.
23/01/10 - Saïgon.
21/01/10 - Nha Trang.
15/01/10 - Quy Nhon.
13/01/10 - Hoi An.
11/01/10 - Hué.
09/01/10 - Ninh Binh.
07/01/10 - Baie d'Along.
05/01/10 - Along city.
03/01/10 - Hanoi bis.
31/12/09 - Hanoi.
25/12/09 - Go Vietnam.
24/12/09 - Luang Prabang bis.
21/12/09 - Luang Prabang.
20/12/09 - Luang Namtha.
15/12/09 - Jungle de Namtha.
14/12/09 - Jungle de Namtha.
13/12/09 - Jungle de Namtha.
12/12/09 - Luang Namtha.
10/12/09 - Udomxai.
09/12/09 - Pak Beng.
08/12/09 - Tat Kuang Si.
07/12/09 - Luang Prabang bis.
06/12/09 - Luang Prabang.
05/12/09 - Vang Vieng suite.
04/12/09 - Vang Vieng bis.
03/12/09 - Vang Vieng.
02/12/09 - Ban Na bis.
01/12/09 - Ban Na.
30/11/09 - Vientiane.
28/11/09 - Go Laos.
27/11/09 - Nong Khaï.
26/11/09 - Ayutthaya bis.
24/11/09 - Ayutthaya.
23/11/09 - Bangkok suite.
12/11/09 - Bangkok bis.
09/11/09 - Bangkok.
05/11/09 - Quit India.
04/11/09 - Kolkata bis.
01/11/09 - Kolkata.
31/10/09 - Vârânasî suite.
28/10/09 - Vârânasî bis.
27/10/09 - Vârânasî.
26/10/09 - Âgrâ suite.
24/10/09 - Taj Mahal.
23/10/09 - Âgrâ bis.
22/10/09 - Âgrâ.
21/10/09 - Jaipur bis.
20/10/09 - Jaipur.
19/10/09 - Pushkar bis.
15/10/09 - Pushkar.
14/10/09 - Udaipur suite.
07/10/09 - Udaipur bis.
06/10/09 - Udaipur.
05/10/09 - Jodhpur bis.
04/10/09 - Jodhpur.
03/10/09 - Jaisalmer bis.
02/10/09 - Désert du Thar bis.
01/10/09 - Désert du Thar.
30/09/09 - Jaisalmer.
29/09/09 - Bîkâner bis.
28/09/09 - Bîkâner.
27/09/09 - New Delhi.
26/09/09 - Delhi bis.
25/09/09 - Delhi.
24/09/09 - Go India.
23/09/09 - Picasa.
19/09/09 - Histoire de mont.
18/09/09 - Histoire de mont.
17/09/09 - Lac Phewa Tal.
16/09/09 - Pokhara.
15/09/09 - Go Pokhara.
14/09/09 - Bandipur.
13/09/09 - Bhaktapur.
12/09/09 - Patan.
11/09/09 - Bodnath.
10/09/09 - Visa Indien.
06/09/09 - Swayambhunath.
03/09/09 - Indra Jatra.
02/09/09 - Katmandou.
30/08/09 - Alix : 25 ans !
25/08/09 - Vol pour le Népal.
24/08/09 - Pandas Géants.
23/08/09 - Retour Chengdu.
20/08/09 - Yuanyang suite.
19/08/09 - Yuanyang bis.
18/08/09 - Yuanyang.
17/08/09 - Kunming.
15/08/09 - Dàli.
12/08/09 - Lijiang bis.
11/08/09 - Lijiang.
10/08/09 - Shangri-La bis.
09/08/09 - Shangri-La.
08/08/09 - Xiàngchéng.
07/08/09 - Litang.
06/08/09 - Kàngding.
05/08/09 - Chengdu.
30/07/09 - Emei Shan suite.
29/07/09 - Mont Emei Shan bis.
28/07/09 - Mont Emei Shan.
27/07/09 - Bouddha Géant.
26/07/09 - Chengdu.
19/07/09 - Remparts de Xi'an.
18/07/09 - Mont Hua Shan bis.
17/07/09 - Mont Hua Shan.
16/07/09 - Qin Shi Huang.
15/07/09 - Xi'àn.
14/07/09 - Train "assis dur".
11/07/09 - Beijing Beijing.
10/07/09 - Beijing toujours.
09/07/09 - Beijing encore.
08/07/09 - Grande Muraille.
07/07/09 - Beijing suite.
03/07/09 - Beijing bis.
02/07/09 - Beijing.
28/06/09 - Transmongolien.
26/06/09 - Ba-yar-stai !
25/06/09 - Gunjin Sum.
24/06/09 - Vallée Dund Bayan.
23/06/09 - Vallée de Khongor.
22/06/09 - Lac Noir.
21/06/09 - Saridiin Khiid.
20/06/09 - Monts Khentii suite.
19/06/09 - Monts Khentii bis.
18/06/09 - Monts Khentii.
17/06/09 - retour Tuuliin Adag.
16/06/09 - Seruun Bulag bis.
15/06/09 - Seruun Bulag.
14/06/09 - Tuuliin Adag bis.
13/06/09 - Vallée Tuuliin Adag.
12/06/09 - Pushing the limits.
11/06/09 - Oulan-Bator la fin.
10/06/09 - Oulan-Bator suite.
05/06/09 - Oulan-Bator.
04/06/09 - Parc Hustain Nuruu.
03/06/09 - Famille Nomade.
02/06/09 - Lac Blanc.
01/06/09 - Erdene Zuu.
30/05/09 - Karakorum.
27/05/09 - Dasvidania !
25/05/09 - Retour Irkoutsk.
24/05/09 - Île d'Olkhon.
19/05/09 - Irkutsk.
18/05/09 - Le Transsibérien.
13/05/09 - Gare Transsibérien.
12/05/09 - La journée la plus longue.
10/05/09 - J-1 !
25/04/09 - Matos & budget !
08/04/09 - Santé & Vaccins.
27/03/09 - Visas & Assurance.
24/02/09 - Genèse du projet.
12/02/09 - Trouver des infos ?
06/02/09 - Enfin le Blog !
01/02/09 - Qui sommes nous ?


Amis ou Liens favoris


Pascal en Asie :)
Taz de Happy Family :)
Carina & Chema :)
Sophie, Zaya et Louis :)
Nelly & Alex :)
Mathilde & Christophe :)
Idan Santhaus :)
Delphine & Vincent :)
Alysée, Rémi & Nicolas :)
Marie en Inde :)
Marie, Thomas & Sébastien :)
Julie & Julien :)
Le Lac Baïkal
Ger to Ger
Urga Tours, notre ami Battsogt
Orphelinat Oulan-Bator
Wwoofing, bosser à l'étranger
Forum Uniterre
J'irai dormir chez vous
Where the hell is Matt ?
Auberges dans le monde
Air Asia
Tiger Airways
Ambassades FR dans le monde
Air Indian Express
Forum du Routard
Voyage Forum
E-voyageur Forum
ID TGV
Couch Surfing
Illico Travel, avion en EU
Auberges de Jeunesses FR
Forum Lonely Planet
SOS Terre Sacrée
Visa Australien
Jetcost
Air Austral





«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

21/10/09 - Jaipur bis.


Mercredi 21 octobre.


Levé à 11h00, nous prenons l’appareil photo et sortons dans la rue sans déjeuner.


Dans les rues, pas grand-chose pour manger… Et puis depuis que j’ai vu le Pizza Hut je rêve d’en manger une alors nous nous y rendons à pieds en moins de dix minutes.



C’est un vrai de vrai Pizza hut, sans adaptations des recettes à l’indienne mais évidemment pour le pays, les prix sont exorbitants. Une pizza coûte minimum 60 roupies pour la plus simple et jusqu’à 400 roupies les plus grosses. En plus il y a deux taxes à payer à la fin. Bref c’était délicieux mais cher car nous ressortons alléger de 450 roupies pratiquement pour deux pizzas et deux Pepsi (même pas des vrais, juste la fontaine comme le coca dégueulasse de Macdo)


Après ça nous nous rendons à la gare routière où le bus d’hier aurait du nous laisser mais il a préférer stopper au bout de l’avenue pour on ne sait quelle raison…


Nous cherchons pour acheter nos billets pour Agra le lendemain. On nous informe que c’est à la plateforme 3 et arrivé au guichet nous prenons nos billets sans aucun problème.


Nous payons plutôt cher le voyage, 406 roupies pour deux mais bon nous avons sentit la différence entre l’arrière pays et ici.



Finalement nous reprenons notre marche à pieds dans cette ville qu’est Jaipur. Nous détestons ce genre de ville, outre le fait qu’il y a de la circulation, de la poussière, de la pollution, un bordel monstre, notre carte du Lonely Planet est vraiment mal fichue (distance pas respecté, manque des avenues etc...) Bref nous marchons des heures à tourner en rond en cherchant certains édifices pour nous repérer.


J’aurai bien pris un rickshaw pour le coup mais Alix refuse totalement alors nous continuons à pieds.


Enfin au bout d’au moins deux heures de marche épuisante dans le chaos complet, nous trouvons le quartier touristique de Jaipur à l’intérieur de la vieille ville.


Direction le fameux Palais du Vent qui est parait-il splendide de l’extérieur.



Arrivé sur place, nous sommes franchement déçus par la taille de l’édifice.


Alors les fenêtres et balcons sont absolument bien travaillés (ça permettait aux femmes du harem royale de voir le spectacle de la rue sans être vue) et il n’y a rien à dire là-dessus, c‘est un chef d‘œuvre d‘architecture rajput. Mais juste que les photos des cartes postales, des guides de voyage etc ne montrent pas la réalité !


En photo on a l’impression que c’est immense alors qu’en faite, c’est certes, grand, mais pas immense, voir même assez petit pour le coup.


Bref un peu timoré pour le coup, l’intérieur du palais n’a pas l’air aussi bien travaillée et seule la façade vaut le coup d’œil.



Nous avançons un peu et entrons dans une ruelle pour arriver dans un lieu avec des centaines de touristes dans tous les coins. C’est l’entrée du Palais de la ville avec des peintures magnifiques.


Et juste à côté, se trouve l’observatoire d’astronomie de Jai Singh qui ressemble plus à un jardin avec des gros objets bizarroïdes mais on y reconnait tout de même un cadran solaire géant.


L’entrée de tous ces lieux sont payants bien sur et c’est pas donné, alors nous restons à l’extérieur.


En revenant sur nos pas nous voyons assis par terre, deux types qui font des yeux doux à deux cobras.


Des charmeurs de serpents !


J’attendais ce moment depuis longtemps et n’avais pas réussi à en trouver un à Pushkar.


Je n’aime pas trop ces reptiles mais comme tous les animaux, je ne me lasse pas de les regarder.


Leurs dents ont été arrachés pour éviter qu’ils ne mordent mais je ne sais pas du tout ce qu’il en est du venin de cobra. En tout cas ces serpents sont très beau et c’est enchanteur de les voir danser.


Le type joue de la flûte mais je crois que les serpents sont sourds de toute façon alors il me semble que c’est uniquement sur les mouvements de la main ou de l’instrument que les charmeurs de serpent arrivent à faire danser les cobras. Il parait que cette pratique est réservée à certaines familles, la technique se transmettant de père en fils.



Alix reste bien en retrait car elle ne supporte pas de les voir sortir du panier par moment et commencer à se barrer avant que les types ne les rattrapent.


Nous pensions que les cobras étaient plus gros que ça, je pense que se sont des jeunes, enfin bon nous sommes content d’en avoir vu et nous refilons 10 roupies au type alors qu’une pièce lui aurait suffit.


La suite nous l’a passons à marcher, marcher, marcher toujours dans les rues et nous cherchons la route pour monter à pieds au sommet de la colline où est située l’ancienne forteresse d’Amber et qui surplombe la ville, mais c’est tellement le bordel que nous n’y arrivons pas. Le Lonely Planet indique que la balade dure 10 minutes mais avec toute la bonne volonté du monde, je ne vois pas comment c’est possible.


Nous nous asseyons une grosse demi heure pour observer la rue. On y voit un âne paumé, un chien turbulent, de nombreux rickshaw espérant nous avoir comme client et même un prêtre jaïnisme complètement à poils avec juste un balai sous le bras… Ca c’est dingue d’en voir un en vrai.


Finalement après de nombreux dérangements par les mendiants, les gamins, les garçons qui bavent sur Alix ou même des filles qui osent des signes de mains timides, nous reprenons la route car on veut bien répondre à tout le monde mais ça devient fatiguant.


Un des mendiants d’ailleurs nous a vraiment gonflé… Il poussait un chariot où se trouvait un enfant miséreux, la morve au nez. Le type ne nous a pas lâché pendant une heure pour qu’on lui donne des sous alors qu’il portait des bagues en argent et des bracelets…

Du coup nous repassons devant la façade du Palais des vents avant de trainer un peu dans les nombreux bazars. Yen a pour tous les goûts mais ils vendent tous les mêmes choses… Chaussures en cuir, chaussons, sandales, lunettes de soleil, tissu, vêtements ultra chic, jouets en bois etc…


Après ça la nuit tombe et nous prenons la route de l’auberge car nous ne nous sentons pas à l’aise à Jaipur. Les gens sont exécrables (grande ville oblige) et nous savons qu’il y a eu des gros problèmes avec certains touristes ici (viol, bagarre, vol) alors nous n’avons pas envie de tester.


A l’auberge (ou plutôt l’hôtel) nous prenons une nouvelle fois un thali avec lassi avant de remonter nous coucher.


Galerie : Jaipur.



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 12:01, le lundi 2 novembre 2009 dans f. Inde Octobre 2009, Jaipur
Mots clefs :

20/10/09 - Jaipur.


Mardi 20 octobre.


Check-out à 10h00 du coup nous quittons la chambre pour mettre les sacs à l’extérieur avant de prendre un petit-déjeuner dans l’auberge.


Nous pensions faire quelques derniers achats avant de partir en attendant notre heure de départ, à 15h00, mais nous avons rencontré Julie & Julien, un couple français qui part aussi pour un an de voyage.


On se demande si c’est la crise ou on ne sait quoi mais le nombre de couples français qui partent pour 6 mois - 1 an sont nombreux !


Nous discutons avec eux pendant plus de trois heures et nous échangeons comme la coutume l’oblige, nos mails et adresses de blog. D’ailleurs la liste commence a devenir longue maintenant, faut pas hésiter à aller voir ce qui se passe ailleurs car c’est très intéressant d’avoir différents points de vue des pays visités.


Julie & Julien ont commencé leur périple il y a quelques semaines en Inde et doivent rejoindre le Népal puis revenir en Inde avant d’aller en Thaïlande et visiter l’Asie du sud-est puis l’Océanie. Evidemment nous espérons faire un nouvel an français avec tous les voyageurs que l’on a rencontré, sur une belle plage, histoire de faire baver les familles et amis qui sont au pays J


14h30 nous récupérons nos sacs car il faut que l’on rejoigne la pseudo gare-routière de Pushkar (c’est juste comme souvent, une avenue poussiéreuse avec un bureau d’agence qui fait attendre les gens à côté le temps que le bus arrive)


Notre bus n’est pas vraiment là où il devrait se trouver, du coup on fait 500 mètres de plus et mettons les sacs dans le coffre avant de monter.


Nous sommes les seuls blancs dans le bus, il y a un frère et sa sœur qui doivent avoir entre 18 et 20 ans et ils fixent Alix comme c’est pas permit. Le garçon me demande si l’on est frère et sœur (histoire de voir si il peut faire un échange J ) puis ils tentent de discuter avec nous mais ils ne parlent pas un mot d’anglais et nous pas un brin hindi. Quel dommage cette barrière de la langue.


Les minutes passent et nous voilà de retour à Ajmer où des hommes montent prendre leurs places dans le bus.


Nous faisons de nombreux arrêts durant le trajet puis au bout de quatre heures de routes dans un bus très peu confortable (comme d’habitude c’est taillé pour des nains d’1m20 les places), nous arrivons à Jaipur.


Il fait nuit, ya de la circulation et comme souvent, le bus nous lâche dans un endroit paumé. Pas de gare routière, pas d’enseigne, pas de panneaux.


Nous demandons régulièrement notre route pour arriver à se situer sur le plan mal foutu du Lonely Planet et certains Indiens s’amusent à nous faire tourner en rond.


Certes c’est très drôle mais avec les sacs sur le dos et à 20h00 quand on a pas encore de chambre pour dormir ça l’est moins.


On remarque une enseigne de restauration appelé « Pizza Hut » Ca faisait un moment qu’on en avait pas vu tiens.


Nous continuons de chercher la bonne avenue, les rickshaws s’enchainent pour nous proposer de nous mener mais nous refusons à cause des commissions.


A un moment donné je me retourne et j’ai perdu Alix. J’attend un peu mais je ne l’a vois toujours pas arriver.. Je commence à m’inquiéter quand même.


Je reviens en arrière et je croise plusieurs indiens qui m’informent qu’une fille tourne en rond avec un sac à dos. Je l’a retrouve rapidement mais bon sur le coup je me fais engueuler, normal. Disoulay.


Finalement j’arrive à revenir sur la bonne route, qui était ma première intuition d’ailleurs avant qu’un fichu gars ne nous envoie à l’opposé. Je ne supporte pas la désinformation…


Nous trouvons la bonne avenue mais impossible de trouver l’auberge tant convoitée… Quelle galère !


Du coup tant pis pour la commission, nous prenons un rickshaw qui nous y mène en moins de trente seconde pour 10 Roupies. Je vais vite voir si il y a de la place et c’est évidemment complet…


Je retourne au rickshaw et je demande qu’il nous mène à une autre auberge que j’avais noté. Elle se trouve plus loin du centre hélas mais c’est censé être une des moins chère…


Nous arrivons sur place et je sonne pour que la dame vienne voir. Elle me confirme qu’ils ont de la place donc nous payons le chauffeur 30 Roupies pour la course et son amabilité.


L’auberge s’appelle Devi Niwas et ils nous proposent une très grande chambre pour 450 Roupies. On tente la négoce mais vu l’heure c’est impossible.


Tant pis, nous posons les sacs ici et prenons un repas (thali, lassi à la banane, bouteille d’eau) qui nous revient à 235 Roupies… C’est fini les petits prix du fin fond du Rajasthan on dirait…


Après ça nous remontons nous doucher et nous coucher. On espère rapidement visiter ce qu’il y a à voir dans Jaipur pour vite partir de cette ville.


Jaipur veut dire « Cité des Victoires » et son symbole est l’éléphant, qui représente la sagesse (Jaisalmer le chameau, Udaipur le cheval)


Si Jaisalmer est la cité dorée, que Jodhpur est la cité bleue et que Pushkar est la cité blanche, Jaipur serait la cité rose du faite de la couleur de la peinture utilisé à la fin du 19ème siècle lors de la visite du Prince de Galles. Le rose étant une couleur traditionnelle de bienvenue et d‘hospitalité.


La ville se situe aux portes du Rajasthan dont elle est la capitale.


Elle doit son nom à son fondateur (comme beaucoup de ville du Rajasthan), le maharaja Jai Singh II, qui vécu au 18ème siècle et qui fut un grand guerrier-astronome.


Jai Singh fit construire d’ailleurs un observatoire astronomique remarquable qui servit de référence dans le monde entier à partir de sa mise en service jusqu’aux débuts des temps modernes.



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 11:45, le lundi 2 novembre 2009 dans f. Inde Octobre 2009, Jaipur
Mots clefs :

19/10/09 - Pushkar bis.


« Il y a beaucoup de causes pour lesquelles je suis prêt à mourir mais aucune cause pour laquelle je suis prêt à tuer. »


Mahamat Gandhi.


Lundi 19 octobre.


Nous souhaitions rester deux jours à Pushkar, finalement cela fait déjà quatre jours. Le temps passe vite en Inde.


Nous n’avons pas fait grand-chose à vrai dire encore une fois. Juste tenté de mettre le blog à jour, trois heures par jour. Mangé dans un restaurant ça prend deux heures le temps qu’ils servent. Promener un peu, faire les boutiques, manger un Falafel préparé dans la rue en moins de deux minutes, discuter rapidement avec quelques personnes, voici une journée à Pushkar.


Bref nous nous levons tard car nous dormons mal et vu qu’il fait nuit à 17h30 - 18h00 et bien on a l’impression que les journées sont courtes.


Nous sommes en plein dans la fête de Diwali (la fête de la lumière) qui concerne le retour du héros Rama dans son royaume après son exile. Les rues sont pleines de lumières et de feux de bengales. Les gamins lancent des pétards plus bruyants les uns que les autres. Des feux d’artifices sont lancés à partir de nombreux toits terrasses. On se souhaite une « Happy Diwali » à tous les coins de rues, c’est bon enfant.


Nous avons essayer de photographier des singes dans la rue mais ils avaient disparu lorsque nous étions revenus.


Régulièrement, des types habillés en prêtres ou tout simplement en tenu normale nous abordent et nous proposent de faire une cérémonie en échange du passeport de Pushkar (un petit bracelet rouge autour du poignée)

Ils offrent des fleurs à manger d’abord pour souhaiter la bienvenue dans la ville, puis ensuite il faut les suivre près du lac normalement (sauf que maintenant il est à sec le lac !) où ils nous purifient etc etc…


Ces fameux prêtres demandent ensuite de ne pas oublier les membres de la famille dont le bonheur mérite bien 100 Roupies, 200, 3 000 ou plus.


Love India.



C’est dommage que le lac soit asséché car je pense que Pushkar doit être jolie à visiter et doit avoir une autre ambiance.


Nous avons vite fait le tour du centre ville car c’est tout petit. Par contre à Pushkar se trouve l’un des seuls temples au monde, dédiés à Brahman, l’un des dieux de la trinité hindous, celui qui a créer l’univers et qui médite depuis ce temps là. Vu le peu d’intérêt que les indiens lui portent, il existe peu de temples dédiés à cette divinité. En même temps Pushkar était une des villes de prêtres hindous, les brâhmanes, et elle est resté comme ville sacré malgré l’afflux important de touristes. D’ailleurs il y a des pancartes qui stipulent de ne pas s’embrasser dans la rue, de ne pas être trop dénudé, de ne pas trop déranger les prêtres de Pushkar quoi.


Dans l’après-midi, bien décidé à se lancer dans les achats souvenirs, je prend un pantalon qui ressemble au pantalon que porte Aladin. Il me coute 150 Roupies, on aurait pu négocier plus bas mais bon le prix est correct je trouve. Je prend aussi une petite chemise blanche très simple pour 80 Roupies dans le magasin d’à côté. Le type tente de me vendre un autre pantalon qu’il me fait essayer, super souriant et content d’avoir des acheteurs. Finalement je n’aime pas la couleur ni la forme du vêtement mais il me force à l’acheter en me disant : « Achètes en un et si tu aime tu reviens m’en acheter demain ! »


Ils sont rigolos.


Nous refusons tout de même de l’acheter et continuons de faire les boutiques. Alix ne trouve pas ce qu’elle veut malgré la multitude de fringues et de couleurs. En même temps il parait qu’à Vârânasî nous trouverons de très beaux tissus encore.


Plus loin nous trouvons une boutique qui vends des sacoches en cuir (la vache étant sacré c’est du cuir de chameau ou de chèvre ou de buffle)


Il faut que je remplace ma vieille sacoche en tissu qui a craqué (elle avait plus de dix ans snif…) J’en prend une et Alix craque pour une plus petite. Nous prenons les deux pour 600 Roupies bien que nous aurions certainement pu les avoir pour 450 Roupies les deux mais bon faut savoir se faire plaisir des fois et la négociation devient fatigante à la longue.


Après ça nous allons acheter nos billets de bus pour le lendemain pour rejoindre la ville de Jaipur, capitale du Rajasthan et dernière étape dans cet état de l’Inde qui nous a fait rêver.


Nous payons 260 Roupies pour deux. Il n’y a que quatre heures de route et c’est plus cher que pour faire Jodhpur-Udaipur en huit heures… La logique indienne ça.



Finalement nous rentrons après mangé pour payer nos nuits d’hôtels à l’auberge. Pushkar c’était tranquille mais il n’y a pas grand-chose à faire et même à photographier ça n’est pas très inspirant. C’est du déjà vu maintes et maintes fois. Le nombre de touristes au m² est très élevé du fait de la taille du centre ville et du coup, malgré que ça soit une ville sacré de l’hindouisme, ça reste surtout une place touristique.



Mohandas Karamchand Gandhi, l’une des plus grandes figures du 20ème siècle, est né dans une ville du nord-ouest de l’Inde, au bord de la mer d’Oman, à Porbandar, le 2 octobre 1869.


Il fut un dirigeant politique important et le guide spirituel d’une Inde nouvelle ainsi que le leader du mouvement pour l’indépendance de l’Inde face aux Britanniques.


Après des études de droit à Londres (1888 - 1891), il partit en Afrique du Sud où il exerça le métier d’avocat. C’est là que le jeune Gandhi prit conscience des réalités politiques et entreprit de lutter contre les discriminations auxquelles il était confronté en développant une méthode de désobéissance civile de masse, non-violente.


En 1915, Gandhi rentra en Inde avec sa doctrine de la non-violence au centre de son projet politique. Il s’astreignit à une vie simple et disciplinée, renonçant au style de vie occidental qu’il menait en Afrique du Sud car il l’associait au succès et à la richesse. Il s’habille pour être accepté par les plus pauvres et préfère porter des vêtements fait-maison comme le dhotî, l’équivalent masculin du sari des femmes. D’une certaine manière, cela permettait de redonner une autonomie économique à l’Inde rurale qui avait été laminée par les industries britanniques.


Il créa le premier ashram ouvert à la dernière caste hindou : les Intouchables.


Rapidement, Gandhi remporta de nombreuses victoires auprès des paysans exploités et c’est ainsi qu’il reçut le titre honorifique de Mahamat, qui veut dire Grande Âme.


Dès 1920, Gandhi coordonna une campagne nationale de non-coopération avec la puissance coloniale ce qui eut pour effet de faire naître un fort sentiment nationaliste et lui valut à jamais l’hostilité des britanniques. Au moment où le mouvement atteignit son apogée, Gandhi préféra tout arrêter, craignant que cela tourne à la violence pour répondre aux représailles des britanniques et donc ruinerait toute son œuvre.


En 1930, Mahamat Gandhi lança une nouvelle campagne contre la taxe sur le sel avec la Marche du Sel. Longue de 400 km, des milliers d’indiens se joignent à la marche vers la mer afin de ramasser leur propre sel avant d’investir pacifiquement les dépôts de sel. L’empire britannique réagit en enfermant plus de 60 000 personnes.


Quant la Seconde Guerre Mondial éclate en 1939, Gandhi favorise l’offre d’un « appui moral non violent » à l’effort de guerre britannique après avoir envoyé une lettre à Hitler, le conjurant d‘atteindre ses objectifs par la non-violence. Après de longues délibérations, Gandhi déclare que l’Inde ne peut pas participer à une guerre ayant pour but la liberté démocratique alors que cette même liberté est refusée à l’Inde.



Comme la guerre progresse, Gandhi augmente ses demandes pour l’indépendance et écrit une résolution appelant les britanniques à quitter l’Inde : Quit India. C’est pour Gandhi et le Congrès la révolte la plus radicale destinée à rejeter les britanniques hors des terres indiennes.


Cette tension durera tout au long de la Seconde Guerre mais Quit India réussit ses objectifs et à la fin de la guerre, le Royaume Uni donna des indications annonçant que le pouvoir serait transféré aux mains des indiens.


De 1945 à 1947, Gandhi travaille à une Inde Unie mais les propositions britanniques et de certains hommes politiques vont dans le sens du regroupement ce qu’il considère comme un début de partition.


Des milliers de personnes sont déplacés de force afin d’homogénéiser l’implantation des populations selon leurs croyances. Gandhi s’y oppose totalement de peur de la séparation de l’Inde en deux pays différents mais rendu impuissant à cause de son exclusion des négociations il se rendit dans les zones dangereuses, usant de son influence pour apaiser les tensions entre communautés et défendre la paix.


Mais la guerre civile prend de l’ampleur, musulmans et hindous rivalisent en politique et sur le territoire malgré que nombre d’entre eux soient en faveur d’une Inde unie…


De nombreux musulmans de l’ouest du pays migrent encore plus loin vers l’ouest et les hindous quittent l’extrême ouest pour se réfugier hors de ce qui deviendra le Pakistan. Dans l’est du pays, les musulmans se regroupent dans une zone qui sera appelée le Pakistan orientale avant de devenir plus tard ce que l’on appel le Bangladesh.


Le 30 janvier 1948, en chemin vers une réunion de prière, Gandhi est abattu par balles à New-Delhi par un hindou radical extrémiste qui le tient responsable de la partition du pays et donc de son affaiblissement.


Il était presque le seul à prêcher la tolérance et à vouloir que l’Inde reste un pays uni et son combat pour l’Indépendance lui valut aussi le nom de Père de la Nation.


Aujourd’hui Gandhi apparait sur tous les billets de banque indiens malgré que l’idée soit paradoxale compte tenu des opinions négatives de Gandhi sur l’accumulation des richesses J


Sa date de naissance est devenu une date de jour férié dans toute l’Inde.


Gandhi inspira des gens comme Martin Luther King, Nelson Mandela, John Lennon ou dernièrement le Dalaï-Lama.


La crémation du corps de Gandhi fut effectuée à Delhi mais ses cendres furent dispersées en partie à Pushkar. 


 


« Œil pour œil rend le monde entier aveugle.?»


Mahamat Gandi.



Alix & Benjamin.



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 16:41, le vendredi 30 octobre 2009 dans f. Inde Octobre 2009, Pushkar
Mots clefs :
Page précédente
Page 4 sur 10