.
.

Menu


Accueil
Qui sommes-nous ?
La carte des lieux visités
Livre d'or
Archives
E-mail


Nbre de Visiteurs

Depuis le 01/02/2009



Rubriques


a. Avant le depart
b. Russie Mai 2009
c. Mongolie Juin 2009
d. Chine juillet 2009
e. Nepal Septembre 2009
f. Inde Octobre 2009
g. Thailande Novembre 2009
h. Laos Decembre 2009
i. Vietnam Janvier 2010
j. Camboge Fevrier 2010
k. Thailande Fevrier 2010
l. Malaisie Mars 2010
m. Indonesie Avril 2010
n. Australie Mai 2010
o. Nlle Caledonie Juillet 2010
p. Nlle Zelande Aout 2010
q. Australie Septembre 2010
r. Singapour Septembre 2010
s. Malaisie Septembre 2010
t. Angleterre Septembre 2010
u. France Septembre 2010


Derniers articles


01/05/10 - Conclusion Asie.
30/04/10 - Rizières de Bali.
28/04/10 - Retour à Ubud.
27/04/10 - Les îles Gili.
21/04/10 - Go Lombok.
19/04/10 - Gunung Batur.
18/04/10 - Bali bis.
17/04/10 - Bali.
16/04/10 - Ubud.
15/04/10 - Cemero Lawang.
12/04/10 - Yogyakarta.
11/04/10 - Borobudur.
10/04/10 - Yogyakarta.
08/04/10 - Jakarta.
07/04/10 - Trans Sumatran.
06/04/10 - Trans Sumatran.
05/04/10 - Trans Sumatran.
04/04/10 - Lac Toba bis.
03/04/10 - Lac Toba.
02/04/10 - Dumaï.
01/04/10 - Melaka.
30/03/10 - Kuala Lumpur.
27/03/10 - Krabi.
23/03/10 - Karon & Kata.
10/03/10 - Phuket.
17/03/10 - Koh Samui.
14/03/10 - Koh Phangan.
10/03/10 - Koh Tao suite.
08/03/10 - Koh Tao bis.
04/03/10 - Koh Tao.
02/03/10 - Retour Bangkok.
27/02/10 - Benjamin : 29 ans !
26/02/10 - Chiang Maï bis.
22/02/10 - Alentours de Paï.
17/02/10 - Paï.
16/02/10 - Chiang Maï.
14/02/10 - retour Bangkok.
09/02/10 - Angkor Angkor !
07/02/10 - Angkor Vat bis.
06/02/10 - Angkor Vat.
05/02/10 - Siem Reap.
02/02/10 - Phnom Penh.
27/01/10 - Go Cambodge.
26/01/10 - Saïgon bis
24/01/10 - YouTube.
23/01/10 - Saïgon.
21/01/10 - Nha Trang.
15/01/10 - Quy Nhon.
13/01/10 - Hoi An.
11/01/10 - Hué.
09/01/10 - Ninh Binh.
07/01/10 - Baie d'Along.
05/01/10 - Along city.
03/01/10 - Hanoi bis.
31/12/09 - Hanoi.
25/12/09 - Go Vietnam.
24/12/09 - Luang Prabang bis.
21/12/09 - Luang Prabang.
20/12/09 - Luang Namtha.
15/12/09 - Jungle de Namtha.
14/12/09 - Jungle de Namtha.
13/12/09 - Jungle de Namtha.
12/12/09 - Luang Namtha.
10/12/09 - Udomxai.
09/12/09 - Pak Beng.
08/12/09 - Tat Kuang Si.
07/12/09 - Luang Prabang bis.
06/12/09 - Luang Prabang.
05/12/09 - Vang Vieng suite.
04/12/09 - Vang Vieng bis.
03/12/09 - Vang Vieng.
02/12/09 - Ban Na bis.
01/12/09 - Ban Na.
30/11/09 - Vientiane.
28/11/09 - Go Laos.
27/11/09 - Nong Khaï.
26/11/09 - Ayutthaya bis.
24/11/09 - Ayutthaya.
23/11/09 - Bangkok suite.
12/11/09 - Bangkok bis.
09/11/09 - Bangkok.
05/11/09 - Quit India.
04/11/09 - Kolkata bis.
01/11/09 - Kolkata.
31/10/09 - Vârânasî suite.
28/10/09 - Vârânasî bis.
27/10/09 - Vârânasî.
26/10/09 - Âgrâ suite.
24/10/09 - Taj Mahal.
23/10/09 - Âgrâ bis.
22/10/09 - Âgrâ.
21/10/09 - Jaipur bis.
20/10/09 - Jaipur.
19/10/09 - Pushkar bis.
15/10/09 - Pushkar.
14/10/09 - Udaipur suite.
07/10/09 - Udaipur bis.
06/10/09 - Udaipur.
05/10/09 - Jodhpur bis.
04/10/09 - Jodhpur.
03/10/09 - Jaisalmer bis.
02/10/09 - Désert du Thar bis.
01/10/09 - Désert du Thar.
30/09/09 - Jaisalmer.
29/09/09 - Bîkâner bis.
28/09/09 - Bîkâner.
27/09/09 - New Delhi.
26/09/09 - Delhi bis.
25/09/09 - Delhi.
24/09/09 - Go India.
23/09/09 - Picasa.
19/09/09 - Histoire de mont.
18/09/09 - Histoire de mont.
17/09/09 - Lac Phewa Tal.
16/09/09 - Pokhara.
15/09/09 - Go Pokhara.
14/09/09 - Bandipur.
13/09/09 - Bhaktapur.
12/09/09 - Patan.
11/09/09 - Bodnath.
10/09/09 - Visa Indien.
06/09/09 - Swayambhunath.
03/09/09 - Indra Jatra.
02/09/09 - Katmandou.
30/08/09 - Alix : 25 ans !
25/08/09 - Vol pour le Népal.
24/08/09 - Pandas Géants.
23/08/09 - Retour Chengdu.
20/08/09 - Yuanyang suite.
19/08/09 - Yuanyang bis.
18/08/09 - Yuanyang.
17/08/09 - Kunming.
15/08/09 - Dàli.
12/08/09 - Lijiang bis.
11/08/09 - Lijiang.
10/08/09 - Shangri-La bis.
09/08/09 - Shangri-La.
08/08/09 - Xiàngchéng.
07/08/09 - Litang.
06/08/09 - Kàngding.
05/08/09 - Chengdu.
30/07/09 - Emei Shan suite.
29/07/09 - Mont Emei Shan bis.
28/07/09 - Mont Emei Shan.
27/07/09 - Bouddha Géant.
26/07/09 - Chengdu.
19/07/09 - Remparts de Xi'an.
18/07/09 - Mont Hua Shan bis.
17/07/09 - Mont Hua Shan.
16/07/09 - Qin Shi Huang.
15/07/09 - Xi'àn.
14/07/09 - Train "assis dur".
11/07/09 - Beijing Beijing.
10/07/09 - Beijing toujours.
09/07/09 - Beijing encore.
08/07/09 - Grande Muraille.
07/07/09 - Beijing suite.
03/07/09 - Beijing bis.
02/07/09 - Beijing.
28/06/09 - Transmongolien.
26/06/09 - Ba-yar-stai !
25/06/09 - Gunjin Sum.
24/06/09 - Vallée Dund Bayan.
23/06/09 - Vallée de Khongor.
22/06/09 - Lac Noir.
21/06/09 - Saridiin Khiid.
20/06/09 - Monts Khentii suite.
19/06/09 - Monts Khentii bis.
18/06/09 - Monts Khentii.
17/06/09 - retour Tuuliin Adag.
16/06/09 - Seruun Bulag bis.
15/06/09 - Seruun Bulag.
14/06/09 - Tuuliin Adag bis.
13/06/09 - Vallée Tuuliin Adag.
12/06/09 - Pushing the limits.
11/06/09 - Oulan-Bator la fin.
10/06/09 - Oulan-Bator suite.
05/06/09 - Oulan-Bator.
04/06/09 - Parc Hustain Nuruu.
03/06/09 - Famille Nomade.
02/06/09 - Lac Blanc.
01/06/09 - Erdene Zuu.
30/05/09 - Karakorum.
27/05/09 - Dasvidania !
25/05/09 - Retour Irkoutsk.
24/05/09 - Île d'Olkhon.
19/05/09 - Irkutsk.
18/05/09 - Le Transsibérien.
13/05/09 - Gare Transsibérien.
12/05/09 - La journée la plus longue.
10/05/09 - J-1 !
25/04/09 - Matos & budget !
08/04/09 - Santé & Vaccins.
27/03/09 - Visas & Assurance.
24/02/09 - Genèse du projet.
12/02/09 - Trouver des infos ?
06/02/09 - Enfin le Blog !
01/02/09 - Qui sommes nous ?


Amis ou Liens favoris


Pascal en Asie :)
Taz de Happy Family :)
Carina & Chema :)
Sophie, Zaya et Louis :)
Nelly & Alex :)
Mathilde & Christophe :)
Idan Santhaus :)
Delphine & Vincent :)
Alysée, Rémi & Nicolas :)
Marie en Inde :)
Marie, Thomas & Sébastien :)
Julie & Julien :)
Le Lac Baïkal
Ger to Ger
Urga Tours, notre ami Battsogt
Orphelinat Oulan-Bator
Wwoofing, bosser à l'étranger
Forum Uniterre
J'irai dormir chez vous
Where the hell is Matt ?
Auberges dans le monde
Air Asia
Tiger Airways
Ambassades FR dans le monde
Air Indian Express
Forum du Routard
Voyage Forum
E-voyageur Forum
ID TGV
Couch Surfing
Illico Travel, avion en EU
Auberges de Jeunesses FR
Forum Lonely Planet
SOS Terre Sacrée
Visa Australien
Jetcost
Air Austral





«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

11/01/10 - Hué.


Dimanche 10 janvier.


Réveil à 7h30, il pleut fort dehors.


Nous quittons l'hôtel et en deux pas sommes rendu dans la salle d'attente de la gare ferroviaire. Il y a déjà énormément de monde avec des bagages de partout, des sacs en plastiques, des caisses etc...


Le train SE7 de 8h10 à du retard, il arrive vers 9h00. On a pas le droit d'aller sur les quais avant qu'ils ouvrent les portes alors c'est un peu la cohue.


Nous montons enfin dans notre wagon n°8, places 35 et 36. Le contrôleur est très charmant, il nous indique où nous pouvons poser les sacs. Il n'y a pas grand monde dans le wagon et le peu de personnes qui s'y trouve dorment cachés sous des couvertures.



D'ailleurs cinq minutes après le même contrôleur nous apporte une couverture chacun.


Nous sommes bien assis dans ces fauteuils, ils sont même inclinables et il y a de la place pour les jambes, une chance pour moi car en général je ne peux jamais les allonger.


Nous dormons toute la matinée et vers 12h00 des repas sont vendus sur un plateau. Ils sont composés de porc ou poulet cuit, de riz, de légumes et d'une sorte de pain. C'est très bon et ça ne coûte que 25 000 dongs alors qu'en général on ne mange pas pour moins de 40 ou 50 000 dongs.


Il y a une télévision en hauteur qui passe des reportages sur le train au vietnam, son histoire, les français etc... Et puis par moment ils passent des chaines de télé vietnamienne.


Dehors le ciel s'éclaircie doucement, on profite de voir des paysages un peu plus charmant, des rizières à pertes de vue c'est incroyable. Quelques montagnes au loin et régulièrement des petites forêts de bananiers et de cocotiers qui font échos à notre subconscient sur tous les films qui ont pour thèmes la guerre du Vietnam. Les mêmes paysages sans les bombes et sans les flammes.


C'est fou tout ce que cette guerre a pu inspirer les cinéastes d'une certaine génération... On pardonne plus aisément l'agressivité et la dureté des vietnamiens en se remémorant ces événements.


La journée se passe et nous dormons la majorité du temps, nous écoutons de la musique ou nous regardons les beaux paysages derrière la fenêtre. Dommage qu'elle soit si dégueulasse, nous aurions pu prendre des photos autrement.


Aux alentours de 16h00 il est proposé un petit casse-dalle.



Vers 17h00 nous traversons la DMZ, la zone démilitarisée, l'ancienne frontière entre le Vietnam du nord et du sud.


De plus en plus de gens montent dans le train et prennent leurs aises. Les asiatiques ont cette manie de se mettre pieds nus dès qu'ils posent leurs fesses sur les fauteuils. Après quoi ils n'hésitent pas à les allonger en public, à les mettre sur le dossier devant eux, au niveau de la tête du voisin etc...


C'est toujours une drôle de chose pour nous, on ne s'y fait pas :) En Inde c'était pareil. Des pieds, on en a vu de toutes les couleurs, de toutes les formes et plus encore.


A 19h00 un autre repas est proposé, même tarif et toujours aussi bon.


Enfin vers 21h00 nous arrivons à la gare de Hué, il fait nuit depuis quelques heures déjà.


Au Vietnam on est censé rendre les tickets du train à une femme dans la gare sinon elle nous laisse pas passer. On ne sait pas pourquoi.


En sortant, nous laissons derrière nous les habituels rabatteurs. Nous avançons à pieds, il ne pleut pas et il fait même presque chaud. Ca nous change car ça fait bien trois semaines qu'on se paye le froid.


Nous longeons la rivière et arrivons une petite heure plus tard dans un quartier remplit d'hébergements, sorte de quartier touristique.


Nous prenons une chambre à 130 000 dongs, pas terrible terrible mais on a pas la motivation de chercher.


Le soir en regardant mes mails, je reçois un message de Predrag, le serbe que nous avions rencontré en Mongolie la première semaine. Il fait un périple en Asie du sud-est pendant deux mois depuis début décembre et il se trouve à Hué lui aussi. Le problème c'est que nous nous sommes croisés seulement, pas eu le temps de nous rencontrer c'est trop bête ! On essaiera de se retrouver à la prochaine ville.




Lundi 11 janvier.


Nous nous levons assez tard, aux alentours de midi... On glande rien au Vietnam mais on est tout le temps fatigué.


Nous sortons manger un bout dans un restau. Le vieux qui tient la boutique est très charmant et il nous file une carte touristique pour visiter Hué et la vieille ville.


Du coup on s'embête pas, on fait la balade proposé. Par contre on a la poisse car nous sommes dans le sud et on a ramené avec nous la grisaille...


Il pleut par moment et ça se calme ensuite.


Nous baladons autour de l'ancienne citadelle impériale, une sorte de cité interdite comme à Pékin mais en plus petite et en moins bien conservée.



On passe devant des chars d'assaut qui sont entreposés comme au musée puis rencontrons durant notre balade un jeune d'une vingtaine d'années. Il apprend l'anglais et il profite de notre rencontre pour s'améliorer. Enfin nous ne sommes pas doués non plus alors c'est juste pour pratiquer :)


Alix lui apprend quelques phrases en français.


Finalement après quelques heures de promenades, nous nous rendons dans le marché de la ville. C'est presque plus intéressant que les vieilles pierres. On y trouve de tout dans ce marché, même des odeurs horribles.


Comme à Hanoi, il y a des étalages sur des centaines de mètres pour une même chose (chaussures, fruits, légumes, articles de cuisine...)


Nous n'achetons rien hormis un chapeau vietnamien (en forme conique) Je le paye à peine 20 000 dongs et il est simple. Quand on le passe à la lumière on peut voir des dessins qui apparaissent en ombre à l'intérieur. C'est très bien fait.


Il est en paille mais je sais pas ce qu'ils ont appliqué dessus car il pègue un peu et avec la pluie ça le rend collant. D'ailleurs depuis, il a un peu moisi à cause de l'eau lol et il a été écrasé dans le bus à plusieurs reprises snif...


Il fait nuit et nous rentrons à l'hôtel. Alix a la crève depuis Cat Ba, il faisait froid et humide et on arrive pas à se détacher de la pluie.


Nous ressortons vers 20h00 car les vietnamiens ferment aux alentours de 21h00 en général. Nous nous rendons dans un restaurant touristique pour prendre quelque chose de consistant.


Le type fait aussi office d'agence de voyage alors je lui demande si il y a bien des bus pour rejoindre la ville de Hoi An car je n'arrive pas à trouver d'horaire sur le net ou sur le Lonely Planet.


Il me répond qu'il n'y a pas de bus car les locaux ne se rendent pas forcément là-bas. Les bus locaux vont à Danang à une heure de Hoi An seulement. Résultat si l'on veut y aller par nous même il nous faudrait payer un taxi pour aller à la gare routière, prendre un bus pour Danang puis un autre pour Hoi An et passer encore une journée de galère.



Il nous propose de prendre un bus open-tour avec son agence. Du coup c'est 3 dollars U.S. par personne (environ 110 000 dongs par tête) et le bus vient nous chercher devant le restau. On fait un rapide calcul et on se décide à prendre son bus.


Capitale impériale des Nguyen, les seigneurs du sud au 16ème siècle, Hué devint la capitale du Vietnam tout entier durant le 19ème siècle.


C'est le cœur historique du Vietnam, situé en plein centre, sous le 17ème parallèle (la zone démilitarisé se trouve à ce niveau, juste quelques kilomètres au nord de Hué) qui servit de point de repère pour différencier le Vietnam du nord et le Vietnam du sud durant la guerre.


Située non loin de la mer et traversée par la rivière qui répond au doux nom de "rivière des parfums", la ville vit à l'heure actuelle de la pêche et du tourisme principalement. Elle compte une profusion de temples, de pagodes, de tombeaux et de palais mais hélas nous n'avons pas tenter d'aller voir. 


C'est un peu la Xi'an (tombeaux, armée de terre cuite en Chine) du Vietnam en faite :) 


Galerie : Hué.



Alix & Benjamin.



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 16:12, le samedi 23 janvier 2010 dans i. Vietnam Janvier 2010, Hué
Mots clefs :

09/01/10 - Ninh Binh.


Vendredi 08 janvier.


Nous quittons la chambre dans la matinée pour nous diriger vers le port. L'office nous avait expliqué la veille que le bateau pour Haiphong partait à midi et demi depuis le quai principal.


Facile à trouver, il n'y a qu'un seul bateau de toute façon et il est nommé Haiphon-03.



Nous essayons de demander confirmation que c'est le bon bateau tout de même mais personne ne souhaite nous adresser la parole. On fini par monter à bord et à s'installer sur l'un des bancs.


Vers midi, plusieurs locaux finissent par monter eux aussi. Finalement une charmante dame vient nous vendre les tickets (80 000 dongs par tête), elle est souriante (chose nouvelle pour nous) et très agréable.


Le bateau quitte le port et nous arrivons rapidement dans la baie d'Haiphong. Nous longeons pendant presque deux heures la côte pour arriver à 15h30 à Haiphong.


Nous décidons de tenter notre chance à la gare routière malgré l'heure tardive. On prend un taxi (38 000 dongs) qui nous y dépose mais il n'y a plus de bus. On en profite pour noter les horaires de départ pour Ninh Binh (7h00 et 12h00) puis nous reprenons le même taxi pour revenir en ville (ça nous coûte seulement 32 000 ce coup-ci) car il n'y a pas d'hôtel de ce côte de la ville.


Dans Haiphong, il n'y a plus d'établissement pour petit budget malheureusement. Ca a été rasé ou alors ils ont construit un hôtel de luxe à la place. On tourne un peu en rond pour trouver les hôtels pas cher du Lonely Planet mais ça ne donne rien alors finalement nous reprenons une chambre à 15 dollars U.S...


Bon la chambre est spacieuse et il y a comme toujours, une télé. On en profite pour regarder TV5 Monde, la seule chaine francophone partout dans le monde. C'est marrant car on a plus trop l'habitude de passer du temps devant cet écran :)


On a le droit a "Question pour un Champion", "Titeuf", "Plus belle la vie", "Victor le pirate"


Dans Haiphong, il y a plusieurs hôtels donc, des restaurants avec le wifi et quelques magasins de luxes. Hormis ça, il y a bien le port mais ça n'est pas tellement intéressant, du moins du peu qu'on ai vu.


Le soir je reprend des nems pour voir. Ils ne sont pas mauvais, ça en plus mais ils sont vendus par quatre... Et puis surtout j'ai encore faim après ces rouleaux de printemps et le riz. Mais bon on a prit l'habitude de se restreindre.




Samedi 09 janvier.


Nous quittons la chambre et prenons un taxi rapidement, il est 11h30. Il nous dépose à la gare routière (on paye 30 000 dongs cette fois-ci, allez savoir pourquoi ça n'est jamais le même prix)


Nous achetons nos tickets de bus (50 000 par personne) et montons dans un minibus. Alix a attrapé froid et ne sent pas très bien. On attend à l'intérieur car le bus ne part pas avant 12h30.


Toujours la même chose, le bus part presqu'à vide mais nous récupérons pleins de monde sur le trajet. La route se passe sans problèmes et nous arrivons à 15h00 à Ninh Binh. Rapidement nous sommes harcelés par des mototaxis et compagnie. Nous passons à travers et traçons à la gare ferroviaire dans l'espoir d'avoir un train rapidement pour Hué qui se trouve bien plus au sud. Notre objectif n'est pas de nous attarder ici.


Nous pensions que Ninh Binh était une petite ville mais c'est assez grand en faite.


Arrivé à la gare, nous sommes interpellés par un type qui vend des places pour les bus open-tour, les trucs à touristes, assez cher. On refuse de lui en prendre et nous achetons nos billets au guichet de la gare (630 000 dongs pour deux en classe sleeper-dur) Le train part à 22h20.


Content de nous, nous n'avons plus qu'à attendre la fin de soirée. Nous ressortons pour trouver un truc à manger et là c'est la galère.


Il n'y a rien du tout pour bouffer ici ! Aucun restaurant ouvert, seulement des cafés mais ils ne servent que des boissons. On cherche tout de même un bouiboui ou au moins un marchand de rue mais que dalle... On a pas mangé depuis hier soir alors on a la dalle et ça nous donne pas envie du tout de prendre des chips. Finalement on s'arrête dans trois petits restaurants assez éloignés de la gare mais ils n'ont rien de ce qu'ils annoncent dans leur menu qui ne possède déjà pas grand chose :x



Nous retournons dans la rue de la gare ferroviaire pour aller dans un des cafés. Le type nous fait quand même deux mini omelettes de la taille d'un gros savon et nous file deux baguettes de pain. C'est tout ce qu'il a. On prend deux cocas avec ça et on passe la fin de journée à attendre dans son café.


Le soir vers 17h00 il souhaite fermer donc nous quittons l'établissement et nous dirigeons vers la salle d'attente de la gare. En passant nous voyons qu'un des restaurants à ouvert et il y a plusieurs touristes à l'intérieur. On se dit "Cool on va pouvoir manger un vrai repas!"


Et bah non, on se fait gentiment virer car on a pas le droit de manger ici. En effet c'est réservé à ceux qui dorment dans l'hôtel... Résultat on a qu'une omelette dans le ventre depuis 24h00. On va se poser dans la salle d'attente de la gare et continuons d'attendre. C'est long. Très long.


En plus de ça dans la salle d'attente il y a une télé et deux viets qui l'a regardent en fumant clopes sur clopes malgré que ça soit interdit dans la salle (bon ça c'est très asiatique)


Le son de la télévision est au maximum et je ne sais pas comment ils font pour écouter ça tellement c'est agaçant. Surtout qu'on ne peut pas dire que le viet soit doux à l'écoute. C'est plutôt aigus et on dirait qu'ils crient tout le temps.


Je demande à ce qu'ils baissent le son si ils peuvent. L'un d'eux fini par comprendre et monte sur une chaise pour baisser le son légèrement. C'est toujours mieux que rien.


Un peu plus tard, un petit marchand ouvre et je vais lui acheter des sortes de nougats local avec du caramel et des cacahouètes. C'est très bon mais ça colle aux dents.


Heureusement, un enfant vient jouer avec nous pendant notre longue attente. Il nous fait retrouver le sourire pendant une demi heure puis sa mère vient le chercher et l'engueule.


Nous attendons longtemps dans la salle d'attente. Il est n'est que 19h00...


Plus tard des gens arrivent et s'installent dans la salle ainsi qu'une famille de touriste. On se sent moins seul du coup. Il est 21h40.



Vers 22h15, étant donné qu'on a pas de nouvelles du train, pas d'annonces, rien. Je me lève et vais demander sur le quai. Je ne trouve personne alors je vais voir dans le bureau du chef de quai. Personne ne parle anglais mais on arrive toujours à se faire comprendre avec trois mots viets, des gestes et des grimaces.


Une femme à l'air sérieux s'approche alors de moi et me prend le ticket. Elle me répond : "No"


Tout de suite je sens qu'il y a un problème... J'attend un peu qu'ils s'expliquent et le type derrière téléphone à quelqu'un. Je sens comme un léger affolement dans le bureau.


Finalement la dame et le type viennent avec moi et appellent la vendeuse des tickets. Ils parlent en viet évidemment mais je comprend qu'il n'y a pas de train ce soir. Et que la vendeuse n'ose pas le dire : /


Je vais donc voir le couple avec leurs enfants qui dorment installés sur les bancs. Je leur explique qu'il n'y aura pas de train cette nuit. Je l'annonce à Alix. On se fait rembourser les billets. Et...


Et puis on est comme des cons après ça. Nous demandons à quelle heure est le premier train le lendemain en espérant qu'il sera pas annulé. Elle nous répond : "8h10" et on prend deux billets en places assises.


Nous sortons de la gare un peu dépité. L'hôtel juste à côté est encore ouvert et on négocie la chambre à 130 000 dongs. Il est 23h00.



Alix  & Benjamin.



Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 15:43, le samedi 23 janvier 2010 dans i. Vietnam Janvier 2010, Tinh Ninh Binh
Mots clefs :

07/01/10 - Baie d'Along.


Mercredi 06 janvier.


Nous quittons la chambre pour 11h00 et pendant qu'Alix s'occupe du check out, je vais chercher un taxi dans la rue. Il pleut des trombes d'eaux dehors.


En moins de 10 minutes nous arrivons au Bai Chay Tourist Waft et nous passons au milieu de centaine de touristes asiatiques et occidentaux pour acheter nos tickets. Il est 11h40 quand nous commençons une longue attente.


Aux alentours de 12h30 je retourne voir la femme du guichet qui me présente notre guide. En faite nous allons rejoindre un groupe de touristes qui ont payer un tour à Hanoi et qui doivent arriver bientôt. Nous prendrons le même bateau qu'eux et vu qu'ils se rendent à Cat Ba pour le soir, nous profiterons du trajet.



Tout s'annonce bien sauf que le fameux guide cherche toujours son groupe à 13h30... Puis une fois celui-ci arrivé, le guide cherche son capitaine de bateau... Il l'a perdu me dit-il...


Vers 14h00, il pleut toujours comme pas possible, nous changeons finalement de guide et celui-ci nous informe que le bateau ne va pas directement à Cat Ba city mais de l'autre côté de l'île à plusieurs kilomètre de la ville... Ils ont mis trois heures pour nous informer de ça évidemment. A ce moment là il me propose de payer 15 000 dongs pour prendre un bus avec les autres touristes. Il s'occupe de la réservation etc...


Sur ce, je retourne au guichet pour demander pourquoi nous faire payer un ticket pour Cat Ba city si le bateau n'y va pas... Elle m'informe qu'il y a plusieurs bus qui font la liaison sur l'île et que le ticket est de 10 000 dongs...


Je retourne voir le guide et lui demande de me suivre devant le guichet pour qu'ils s'expliquent tous les deux car je n'y comprend rien. Enfin si j'avais compris qu'il voulait nous extorquer 5 000 dongs à chacun en plus pour faire une réservation de places dans un bus en gros...


Bref, la nana du guichet fait les gros yeux face au guide qui met la queue entre les jambes et se fait tout petit. La fille me répète qu'il y a pleins de bus et que c'est bien 10 000 dongs pas plus.


Du coup avec Alix on explique au gars que nous verrons sur place comment ça se passe pour son bus.


Nous embarquons finalement sur le bateau vers 14h30, nous déposons les sacs dans une chambre au fond puis sommes invités avec insistance à nous assoir à l'une des tables.



Nous obéissons gentiment avec Alix puis arrive le moment où le guide nous demande si nous avons payer pour le repas. Forcément c'est non vu qu'on a pas prit le tour.


Et alors ils nous font changer de table car on a pas le droit de s'assoir avec les gens du groupe car eux ils ont payer pour manger et pas nous... Il y avait deux français (Anne et Rodrigo) qui souhaitaient discuter avec nous et bah non, on a pas le droit car on a pas payer le même prix.


Après nous avoir bien mis à l'écart ils nous font encore changer de place car nous sommes sur la table à manger de l'équipage en faite...


Alors on change encore devant tout le monde, on a pas l'impression d'être des clandestins au moins...


Le bateau avance pour se mettre au large et stop les machines pendant 30 minutes parce que le capitaine doit manger lui aussi. C'est sur, ils ne pouvaient pas manger avant pendant que l'on attendait comme des moutons dans le hall de la marina...


Puis le repas fini, le bateau repart, nous nous engageons dans la baie, au milieu des géants de roches karstiques. C'est beau mais on a un sale goût amer de la croisière. On arrive finalement à se mélanger aux autres quand le bateau s'arrête avec des dizaines d'autres navires de touristes sur une île où se trouve une grotte naturelle magnifique avec pleins de lumières de couleurs, des haut-parleurs passant la musique du parrain, des caméras vidéos de surveillance et tout et tout... Je vous l'avais dis ils ont un côté chinois ici !


Après la visite guidé, nous reprenons le bateau. Il est déjà 15h30 alors je demande vers quelle heure on va arriver à Cat Ba car bon c'est la seule chose que l'on souhaite rejoindre nous. On a pas forcément envie de se taper toutes les visites de la baie. Le guide me répond 17h00.


La bateau s'avance entre les îlots karstiques, c'est vraiment un paysage irréel avec cette brume. Puis derrière l'une de ces îles nous stoppons encore les machines au milieu d'un village flottant. Des dizaines de vendeuses de fruits nous abordent pour nous vendre leurs produits. Mouais, on attend sur le pont que le bateau redémarre.


30 minutes après, le bateau n'est toujours pas repartit... Un autre navire s'approche et nous percute... Finalement il se colle à nous et nous embarquons d'autres personnes. On ne sait pas pourquoi, comment, ni rien. Informer les gens ça n'est pas leur point fort ici.



Enfin les moteurs redémarrent, nous sortons du village flottant et nous naviguons au milieu de décors de pirates. C'est magnifique il faut l'avouer.


Après plusieurs minutes nous arrivons à l'embarcadère de l'île de Cat Ba. Il n'y a rien du tout si ce n'est un ponton en béton et une grande pancarte publicitaire. Pas une maison, pas une cabane, pas même des bus... Arggh. On va se faire couillonner on le sent.


Il y a des chauffeurs de mototaxis qui nous attendent et un seul mini bus.


Nous descendons avec les sacs sur le dos et suivons sans rien dire le groupe. Arriver au bus le guide parle en viet mais nous comprenons qu'il parle de nous. En gros c'était du genre : "ils ne font pas partit du groupe, ils ont pas voulu payer le bus à la marina, ils se démerdent seuls."


Il nous est interdit de monter à bord du véhicule. Je demande à payer le ticket comme tout le monde et lui sors 10 000 dongs mais il se fout de ma gueule et m'en demande 200 000 par personne...


On refuse de payer cette somme et tous se mettent à rigoler et nous empêchent de monter.


On se fait jeter comme des merdes et les touristes montent un par un comme si de rien n'était.


Sur la route au loin je vois un autre bus arriver qui finalement tourne pour se garer sur ce qui semble être une place de gravier. Je dis à Alix qu'on va aller jeter un œil pour voir si il n'y a pas d'autres bus quand même.


Alix a les larmes aux yeux et l'énervement monte progressivement. Moi aussi j'avoue que j'ai les boules d'être traités comme un misérable parce qu'on a pas prit un tour à Hanoi.


Les mototaxis nous rattrapent et se moquent de nous ce qui a le don de nous énerver encore plus. Arriver sur la place il n'y a plus de bus, rien, il a été rangé dans un hangar.... Nous sommes dégoutés.


Du coup je dis à Alix que le bus ne partira pas sans nous. Je vais l'empêcher de partir quitte à emmerder tout le monde.


Nous revenons sur nos pas, suivit par les motos... Le bus démarre au loin et commence à avancer. Je sens que ça va pas être simple de stopper un bus qui roule déjà...


Malheureusement pour eux, le bus s'arrête d'un coup et un vietnamien sort en courant en direction du bateau. Il a du oublier quelque chose. Nous arrivons à son niveau et commençons à demander qu'ils ouvrent la porte du bus histoire qu'on reprenne les négociations.


Le chauffeur refuse et se marre derrière son volant. Résultat je me place juste devant lui, collé à son pare-choc et Alix tape à sa fenêtre qu'il refuse d'ouvrir.


Je commence à tambouriner son pare-brise mais il se met à avancer le bus. Il serait prêt à m'écraser pour que je me vire... Avec Alix on voit rouge et on tape de plus en plus fort. J'ai envie de lui péter son pare-brise à ce moment là et je tape comme un sourd.


Le chauffeur fait signe à l'un des chauffeurs de mototaxis de nous virer de là et celui-ci nous pousse violement. Alix se sent agresser et le repousse tout aussi violement et lui arrache un bouton de manchette de chemise. Le type ne rigole plus là, ça tombe bien, nous non plus. Il regarde Alix très méchamment et je suis persuadé qu'il l'aurait lever la main sur elle si je n'avais pas intervenu.


Nous sommes toujours devant le bus et je m'interpose entre Alix et ce viet en lui prenant le bras et en le provoquant pour qu'il arrête de l'a regarder comme ça. S'en suit des insultes, des cris, des menaces et pleins de bruits pour rien comme d'habitude. On se repousse mutuellement et nous avons tellement la rage que nous sommes prêt à recevoir des coups et à en donner aussi.


Pendant que je m'occupe du chauffeur de moto, Alix retourne sur le côté du bus pour taper à la porte qui fini par s'ouvrir et un des types du bus nous répond que c'est bon....


Il nous accepte contre 15 000 dongs mais avec l'énervement j'ai pas la monnaie et on lui donne 20 000 chacun. On veut juste quitter cet endroit.


Dans le bus nous sommes acclamer comme des héros par quelques touristes... A vrai dire on imaginait plutôt qu'ils allaient nous en vouloir de les avoir retarder ainsi.


Rodrigo nous expliquera après coup que l'une des israéliennes qui faisait partit du groupe s'était lever quand elle a vu que nous revenions à pieds vers le bus. Le chauffeur lui aurait répondu qu'il s'en foutait de nous et qu'on devait se démerder.



Apparemment des gens auraient répliqué à cela et le chauffeur montait le son de la radio pour ne pas entendre le bordel. Ceci aurait encore plus déplu à tout le monde et Rodrigo se serait levé pour éteindre la radio et aider l'israélienne à imposer qu'ils nous ouvrent les portes. Apparemment la rébellion dans le bus aurait été aussi violente que nous dehors et ils en seraient venu aux mains eux aussi ce qui a décidé les types du bus de nous laisser monter car les français et les israéliens voulaient que tout le monde descende.


On a beau critiquer les israéliens car ils sont souvent chiant pour pleins de choses en voyage, avec Alix on trouve que souvent quand ils sont là, les choses se débloquent car ils ouvrent leur gueule au moins. Un peu comme les français.


On ne les remerciera jamais assez d'avoir intervenu à l'intérieur du bus sans quoi nous aurions du marcher en pleine nuit, sous la pluie et faire 20 ou 30 km dans un coin sans rien du tout, pas de maisons, pas de lumières...


Arriver à Cat Ba city, le bus s'arrête devant l'hôtel pour le groupe d'Hanoi. Je demande quand même si ils ont une chambre pour nous avant d'aller chercher ailleurs et nous posons nos sacs finalement dans le même hôtel. La fille veut nous garder nos passeports et comme on est vanné et qu'on veut pas passer pour des chieurs encore une fois, on laisse faire. Première fois depuis le début du voyage que l'on se sépare de nos papiers.


Nous mangeons à l'hôtel avec Anne et Rodrigo qui sont de Vannes en Bretagne (c'est là qu'ils nous racontent l'aventure dans le bus) et après quoi nous allons boire une bière sur le port. La bière la moins chère du monde (5 000 dongs soit moins de 0,2€...) mais très bonne.


La baie d'Along.


Inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO depuis 1994, elle ne fait partie d'aucune liste des sept merveilles du monde comme l'on peut le lire parfois.


La Baie d'Along ce sont d'innombrables îlots (plus de 3 000) émergeant des eaux émeraude du golfe de Tonkin.


Ces récifs de la baie sont en karst, une roche calcaire irrégulière dans laquelle l'érosion a créé des fissures, des trous, des grottes et des rivières souterraines. C'est en faite la même roche qu'à Vang Vieng au Laos ou à Krabi en Thaïlande.


Cette baie est le site touristique le plus fréquenté du nord du Vietnam mais elle est la majorité de l'année sous la brume ou la pluie. Les gens viennent ici surtout pour faire une croisière à bord des bateaux presque identiques aux joncques qui naviguaient dans la baie il y a des années. De nos jours ce n'est plus le cas malheureusement... 


Along (Ha Long) signifie "Là où le Dragon descend en mer" et selon la légende, la montagne aurait abrité un énorme Dragon qui, courant un jour vers la mer, forma des battements de sa queue, les vallées et les crevasses qui se remplirent d'eau lorsqu'il plongea, ne laissant que quelques terres émergées.




Jeudi 07 janvier.


Levé 11h00, on sort vers 12h30 et on retrouve Anne et Rodrigo à la sortie de l'hôtel. Nous allons manger un morceau sur le port et discuter pendant quelques heures jusqu'à ce qu'ils rentrent à l'hôtel pour retourner au bateau et passer la nuit en mer. Ils ont passé 20 jours au Vietnam, surtout dans le sud, et ils n'ont jamais rencontré de difficulté hormis cette histoire de la veille. Ils ont apprécié leur séjour et sont tout bronzé car dans le sud il fait beau.


Nous faisons un tour à l'office du tourisme avec Alix et nous prenons les renseignements pour repartir le lendemain en bateau en direction de Haiphong.


On peut pas dire que l'on soit si content de notre séjour à Along et même si l'île de Cat Ba possède de belles choses, on a qu'une envie c'est quitter ce coin pourrie et rejoindre le sud et le soleil surtout.


Galeries : Baie d'Along, Cat Ba.



Alix & Benjamin.



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 19:27, le lundi 18 janvier 2010 dans i. Vietnam Janvier 2010, Baie d'Halong
Mots clefs :
Page précédente
Page 3 sur 5