.
.

Menu


Accueil
Qui sommes-nous ?
La carte des lieux visités
Livre d'or
Archives
E-mail


Nbre de Visiteurs

Depuis le 01/02/2009



Rubriques


a. Avant le depart
b. Russie Mai 2009
c. Mongolie Juin 2009
d. Chine juillet 2009
e. Nepal Septembre 2009
f. Inde Octobre 2009
g. Thailande Novembre 2009
h. Laos Decembre 2009
i. Vietnam Janvier 2010
j. Camboge Fevrier 2010
k. Thailande Fevrier 2010
l. Malaisie Mars 2010
m. Indonesie Avril 2010
n. Australie Mai 2010
o. Nlle Caledonie Juillet 2010
p. Nlle Zelande Aout 2010
q. Australie Septembre 2010
r. Singapour Septembre 2010
s. Malaisie Septembre 2010
t. Angleterre Septembre 2010
u. France Septembre 2010


Derniers articles


01/05/10 - Conclusion Asie.
30/04/10 - Rizières de Bali.
28/04/10 - Retour à Ubud.
27/04/10 - Les îles Gili.
21/04/10 - Go Lombok.
19/04/10 - Gunung Batur.
18/04/10 - Bali bis.
17/04/10 - Bali.
16/04/10 - Ubud.
15/04/10 - Cemero Lawang.
12/04/10 - Yogyakarta.
11/04/10 - Borobudur.
10/04/10 - Yogyakarta.
08/04/10 - Jakarta.
07/04/10 - Trans Sumatran.
06/04/10 - Trans Sumatran.
05/04/10 - Trans Sumatran.
04/04/10 - Lac Toba bis.
03/04/10 - Lac Toba.
02/04/10 - Dumaï.
01/04/10 - Melaka.
30/03/10 - Kuala Lumpur.
27/03/10 - Krabi.
23/03/10 - Karon & Kata.
10/03/10 - Phuket.
17/03/10 - Koh Samui.
14/03/10 - Koh Phangan.
10/03/10 - Koh Tao suite.
08/03/10 - Koh Tao bis.
04/03/10 - Koh Tao.
02/03/10 - Retour Bangkok.
27/02/10 - Benjamin : 29 ans !
26/02/10 - Chiang Maï bis.
22/02/10 - Alentours de Paï.
17/02/10 - Paï.
16/02/10 - Chiang Maï.
14/02/10 - retour Bangkok.
09/02/10 - Angkor Angkor !
07/02/10 - Angkor Vat bis.
06/02/10 - Angkor Vat.
05/02/10 - Siem Reap.
02/02/10 - Phnom Penh.
27/01/10 - Go Cambodge.
26/01/10 - Saïgon bis
24/01/10 - YouTube.
23/01/10 - Saïgon.
21/01/10 - Nha Trang.
15/01/10 - Quy Nhon.
13/01/10 - Hoi An.
11/01/10 - Hué.
09/01/10 - Ninh Binh.
07/01/10 - Baie d'Along.
05/01/10 - Along city.
03/01/10 - Hanoi bis.
31/12/09 - Hanoi.
25/12/09 - Go Vietnam.
24/12/09 - Luang Prabang bis.
21/12/09 - Luang Prabang.
20/12/09 - Luang Namtha.
15/12/09 - Jungle de Namtha.
14/12/09 - Jungle de Namtha.
13/12/09 - Jungle de Namtha.
12/12/09 - Luang Namtha.
10/12/09 - Udomxai.
09/12/09 - Pak Beng.
08/12/09 - Tat Kuang Si.
07/12/09 - Luang Prabang bis.
06/12/09 - Luang Prabang.
05/12/09 - Vang Vieng suite.
04/12/09 - Vang Vieng bis.
03/12/09 - Vang Vieng.
02/12/09 - Ban Na bis.
01/12/09 - Ban Na.
30/11/09 - Vientiane.
28/11/09 - Go Laos.
27/11/09 - Nong Khaï.
26/11/09 - Ayutthaya bis.
24/11/09 - Ayutthaya.
23/11/09 - Bangkok suite.
12/11/09 - Bangkok bis.
09/11/09 - Bangkok.
05/11/09 - Quit India.
04/11/09 - Kolkata bis.
01/11/09 - Kolkata.
31/10/09 - Vârânasî suite.
28/10/09 - Vârânasî bis.
27/10/09 - Vârânasî.
26/10/09 - Âgrâ suite.
24/10/09 - Taj Mahal.
23/10/09 - Âgrâ bis.
22/10/09 - Âgrâ.
21/10/09 - Jaipur bis.
20/10/09 - Jaipur.
19/10/09 - Pushkar bis.
15/10/09 - Pushkar.
14/10/09 - Udaipur suite.
07/10/09 - Udaipur bis.
06/10/09 - Udaipur.
05/10/09 - Jodhpur bis.
04/10/09 - Jodhpur.
03/10/09 - Jaisalmer bis.
02/10/09 - Désert du Thar bis.
01/10/09 - Désert du Thar.
30/09/09 - Jaisalmer.
29/09/09 - Bîkâner bis.
28/09/09 - Bîkâner.
27/09/09 - New Delhi.
26/09/09 - Delhi bis.
25/09/09 - Delhi.
24/09/09 - Go India.
23/09/09 - Picasa.
19/09/09 - Histoire de mont.
18/09/09 - Histoire de mont.
17/09/09 - Lac Phewa Tal.
16/09/09 - Pokhara.
15/09/09 - Go Pokhara.
14/09/09 - Bandipur.
13/09/09 - Bhaktapur.
12/09/09 - Patan.
11/09/09 - Bodnath.
10/09/09 - Visa Indien.
06/09/09 - Swayambhunath.
03/09/09 - Indra Jatra.
02/09/09 - Katmandou.
30/08/09 - Alix : 25 ans !
25/08/09 - Vol pour le Népal.
24/08/09 - Pandas Géants.
23/08/09 - Retour Chengdu.
20/08/09 - Yuanyang suite.
19/08/09 - Yuanyang bis.
18/08/09 - Yuanyang.
17/08/09 - Kunming.
15/08/09 - Dàli.
12/08/09 - Lijiang bis.
11/08/09 - Lijiang.
10/08/09 - Shangri-La bis.
09/08/09 - Shangri-La.
08/08/09 - Xiàngchéng.
07/08/09 - Litang.
06/08/09 - Kàngding.
05/08/09 - Chengdu.
30/07/09 - Emei Shan suite.
29/07/09 - Mont Emei Shan bis.
28/07/09 - Mont Emei Shan.
27/07/09 - Bouddha Géant.
26/07/09 - Chengdu.
19/07/09 - Remparts de Xi'an.
18/07/09 - Mont Hua Shan bis.
17/07/09 - Mont Hua Shan.
16/07/09 - Qin Shi Huang.
15/07/09 - Xi'àn.
14/07/09 - Train "assis dur".
11/07/09 - Beijing Beijing.
10/07/09 - Beijing toujours.
09/07/09 - Beijing encore.
08/07/09 - Grande Muraille.
07/07/09 - Beijing suite.
03/07/09 - Beijing bis.
02/07/09 - Beijing.
28/06/09 - Transmongolien.
26/06/09 - Ba-yar-stai !
25/06/09 - Gunjin Sum.
24/06/09 - Vallée Dund Bayan.
23/06/09 - Vallée de Khongor.
22/06/09 - Lac Noir.
21/06/09 - Saridiin Khiid.
20/06/09 - Monts Khentii suite.
19/06/09 - Monts Khentii bis.
18/06/09 - Monts Khentii.
17/06/09 - retour Tuuliin Adag.
16/06/09 - Seruun Bulag bis.
15/06/09 - Seruun Bulag.
14/06/09 - Tuuliin Adag bis.
13/06/09 - Vallée Tuuliin Adag.
12/06/09 - Pushing the limits.
11/06/09 - Oulan-Bator la fin.
10/06/09 - Oulan-Bator suite.
05/06/09 - Oulan-Bator.
04/06/09 - Parc Hustain Nuruu.
03/06/09 - Famille Nomade.
02/06/09 - Lac Blanc.
01/06/09 - Erdene Zuu.
30/05/09 - Karakorum.
27/05/09 - Dasvidania !
25/05/09 - Retour Irkoutsk.
24/05/09 - Île d'Olkhon.
19/05/09 - Irkutsk.
18/05/09 - Le Transsibérien.
13/05/09 - Gare Transsibérien.
12/05/09 - La journée la plus longue.
10/05/09 - J-1 !
25/04/09 - Matos & budget !
08/04/09 - Santé & Vaccins.
27/03/09 - Visas & Assurance.
24/02/09 - Genèse du projet.
12/02/09 - Trouver des infos ?
06/02/09 - Enfin le Blog !
01/02/09 - Qui sommes nous ?


Amis ou Liens favoris


Pascal en Asie :)
Taz de Happy Family :)
Carina & Chema :)
Sophie, Zaya et Louis :)
Nelly & Alex :)
Mathilde & Christophe :)
Idan Santhaus :)
Delphine & Vincent :)
Alysée, Rémi & Nicolas :)
Marie en Inde :)
Marie, Thomas & Sébastien :)
Julie & Julien :)
Le Lac Baïkal
Ger to Ger
Urga Tours, notre ami Battsogt
Orphelinat Oulan-Bator
Wwoofing, bosser à l'étranger
Forum Uniterre
J'irai dormir chez vous
Where the hell is Matt ?
Auberges dans le monde
Air Asia
Tiger Airways
Ambassades FR dans le monde
Air Indian Express
Forum du Routard
Voyage Forum
E-voyageur Forum
ID TGV
Couch Surfing
Illico Travel, avion en EU
Auberges de Jeunesses FR
Forum Lonely Planet
SOS Terre Sacrée
Visa Australien
Jetcost
Air Austral





«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

01/04/10 - Melaka.


Mardi 30 mars.


On quitte la chambre pour 10h00 et passons prendre quelques fruits au marché en rejoignant la gare routière Puduraya, juste à côté de Chinatown.


Sur les coups de 11h00 j'achète deux tickets de bus pour rejoindre la ville de Melaka qui est la ville étiquetée "Histoire" en Malaisie.


Un repas chinois. Boulettes de riz, porc au caramel, sauce chili.

Notre départ est prévu à 12h30 et pour patienter on regarde les écrans de télévision qui sont placés un peu partout. Il y a une émission de farces comme chez nous avec des types cachés dans des étalages de vêtements et qui sortent la main pour faire peur aux dames qui fouillent etc...


Une fois quitté la ville, notre chauffeur de bus balance de la musique : le black album de Metallica. C'est énorme car ça fait trop longtemps que je n'ai pas écouté ce groupe et ça change des musiques asiatiques habituelles.


Au bout de deux heures environ, on arrive sur Melaka et le bus s'arrête dans une immense gare routière située dans ce qui ressemble à un complexe de centres commerciaux appelé le Melaka Sentral.


On y mange un morceau puis récupérons le bus numéro 6 qui permet de rejoindre le vieux centre, le port et chinatown. Encore et toujours le quartier chinois possède les adresses les moins cher.


Une bougie en forme de lotus dans le temple chinois.

Une fois descendu, on se dirige grâce au plan de la ville du Lonely Planet pour une fois qu'il est à jour.


On pose nos sacs dans une auberge très sympathique appelée Jalan Jalan Guesthouse. L'ambiance ressemble à celle de Kuala Lumpur et à ce qu'on a connu en Russie. C'est très convivial et le malaisien qui gère la barque s'appel Sam. Il est sympa comme tout et très prévenant. La guesthouse se trouve dans sa propre maison ou ce qui ressemble à une maison.


On a droit a une chambre sur le balcon, en faite ça n'était pas une chambre à la base mais il a mit un lit, une moustiquaire et voilà. De toute façon il fait jamais froid dans ce pays bien au contraire.


Pendant qu'on s'installe on rencontre une française qui fait un tour du monde toute seule comme une grande avec des billets d'avion "tour du monde". Ca fait longtemps qu'on a pas recroisé des voyageurs et non des touristes. Du coup on discute un bon bout de temps tous les trois.


En fin de journée, avec Alix, on part pour découvrir un peu le quartier, ses alentours et puis parce qu'on a faim surtout. Dans chinatown on retrouve des vrais restaurants chinois qui font de la vrai cuisine chinoise très fine et pas mauvaise. Certains font même du poulet laqué, du porc sauce soja/caramel et des boulettes de riz. J'en raffole, j'ai pas mangé asiatique avec autant d'enthousiasme depuis Pékin.


Un chauffeur de tuk-tuk "tuné". Jolie chapeau !


Mercredi 31 mars.


Ce mercredi on le prend cool car on a quelques jours avant d'entrée en Indonésie. On en profite pour faire quelques photos lorsqu'il ne pleut pas et envoyer des cartes postales. On se promène un peu plus loin dans Melaka et visitons le quartier touristique, l'ancien centre colonial hollandais etc...


La ville est clairement porté sur le tourisme avec son étiquette de ville d'Histoire du pays et du coup ça ressemble un peu à un grand parc d'attraction pour adultes avec sa grande roue, ses tuk-tuks colorés et qui roulent en musique, ses types qui se promènent avec des pythons ou des iguanes pour faire payer les photos des touristes, des musées, des bâtiments coloniaux, un centre historique, des jolies lumières la nuit, un quartier chinois, un quartier indien, une tour panoramique et même une montgolfière qui s'élève tout en restant amarrée au sol.


Malgré tout ceci, Melaka respire la tranquillité. Les malaisiens sont vraiment des gens (qui paraissent du moins) respectueux et sensible au monde qui les entours. Je veux dire par là que si ils voient une personne qui à l'air paumé, ils vont l'aidé, si on a besoin d'un service, ils sont disponible dans la minute et, dans la rue, les gens se rentrent moins dedans (alors que dans le reste de l'Asie, on a l'impression qu'ils ont tout le temps la tête ailleurs... On ne compte plus le nombre de fois où l'on a été bousculé parce qu'ils ne regardent pas où ils vont...)


Cependant, on a vite fait le tour de la ville et quand on a fini d'admirer l'immense voilier d'époque qui se dresse du côté du port on fini par trainer dans les centres commerciaux pour passer le temps ou pour prendre le frais car ici, il fait vraiment trop chaud... On est tout le temps en sueur.


Une réplique de navire de l'époque coloniale.

L'anecdote c'est qu'il y a beaucoup de musulmans dans le pays et certaines femmes portent plus qu'un voile sans que ça soit une burqa. Enfin ça y ressemble presque, c'est un vêtement très long, noir et qui parait épais et où l'on peut uniquement voir les yeux des femmes. Certaines de ses femmes ont, malgré leurs accoutrements, un charme dingue avec leurs yeux noirs qui ressortent vu qu'on voit que ça.


Mais ce qui est choquant c'est quand je me promène difficilement en short et t-shirt avec plus de 35°C dehors et que l'on croise un couple dont le mari est habillé comme moi (à l'occidental) et la femme tout en noir... On l'a plaint vraiment pour la chaleur. C'est inhumain. Je ne sais pas comment elles font pour tenir la journée.


Et quand on y regarde de plus près, ya que dans les pays à grosses chaleurs qu'on peut croiser ces femmes là...


Mais bon, on les croise beaucoup dans les centres commerciaux climatisés. Quelle belle invention que la clim' !



Sinon on a remarqué qu'à côté des toilettes, il y a toujours une salle de prière pour les musulmans. Alors au début j'ai pensé qu'ils avaient de drôles d'idées mais Alix m'a fait remarquer que pour ceux qui travaillent sur place et qui doivent prier 4 à 5 fois par jour, le fait d'avoir la salle d'eau juste à côté, leur permet de faire leurs ablutions et tous leurs rituels sans devoir chercher des heures. Pas bête ! 



Jeudi 01 avril.


Je me lève à 9h00 pour aller acheter les tickets de ferry pour le lendemain afin de rejoindre la ville de Dumaï en Indonésie. Ils coûtent 110 Ringgits Malaisien chacun avec une taxe d'embarquement de 90 RM ce qui fait 200 RM le billet pour une personne. Sauf quand on est deux... Là ça coûte 110 RM chacun et une taxe de seulement 5 RM ce qui fait un total pour deux personne de 230 RM. Ils m'ont bluffé sur ce coup là, je m'attendais à débourser 400 RM.



Après quoi, je cherchais à changer des Ringgits Malaisiens en Rupiahs Indonésienne pour ne pas avoir à galérer à l'arriver au port de Dumaï car ça sent la ville à fuir rapidement dès notre arrivée mais les changeurs ne sont pas tous ouvert le matin. Il y en a pleins disséminés dans la ville alors je ne me fais pas d'inquiétude et je le reporte à un peu plus tard.


Je retrouve Alix à l'auberge puis on sort pour aller manger chez notre chinois préféré. Dans le quartier, il y a une rue où se trouve un temple hindous, un temple bouddhiste, une mosquée, un temple taoïste et à peine plus loin, une église. C'est délirant :o)


L'après-midi on retourne dans les centres commerciaux climatisés et on en profite pour s'acheter des fringues qui font moins clodos que ce qu'on porte depuis maintenant 11 mois...


Un pantin dragon qui va bruler dans la rue pour une cérémonie chinoise.

Dans le même temps, on trouve un bureau de change et on achète 1 million 900 mille Rupiahs Indonésienne contre 700 Ringgits Malaisienne soit environ 165€ à la louche. On y perd au change forcément mais c'est pour éviter de galérer à notre arrivée.


Le soir on va manger au McDonald, ici ils rajoutent une taxe sur le prix affiché au menu. C'est la première fois qu'on voit ça. Et puis la viande elle est Hallal forcément !

 

Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 08:49, le mercredi 28 avril 2010 dans l. Malaisie Mars 2010, Malacca
Mots clefs :

30/03/10 - Kuala Lumpur.


Samedi 27 mars.


Une grande journée excitante et pleines de surprises nous attend.


Notre Chichoune nationale.

Nous quittons notre chambre de Krabi à 9h00 et récupérons un tuk-tuk pour rejoindre la gare routière.


Le chauffeur nous lâche à 1km de la gare routière parce qu'il a pas envie d'entrer dans la rue... Quel chié ce type...


Bref on entre dans la gare routière et on trace direct au guichet en zappant les dizaines de thaïs qui demandent où l'on va, que fait on, blablabla. On achète nos billets pour rejoindre la ville plus au sud qui nous permettra de prendre soit le train, soit le bus, afin de rejoindre la Malaisie.


Il est bientôt 9h30 quand nous chargeons les sacs en soute. Nous partons pour cinq heures de bus direction la ville de Hat Yai.


Alix et moi dormons sur nos sièges tout au long du trajet.


Aux alentours de 15h00 nous arrivons à Hat Yai et la ville n'a vraiment rien d'attirant ou de charmant. De toute façon nous souhaitons partir le jour même pour la Malaisie.


A la gare routière, ils vendent des tickets pour rejoindre la frontière mais pas plus loin malheureusement. Pour entrer en Malaisie on se débrouille à pieds ou alors on prend un bus avec une agence à côté pour rejoindre Kuala Lumpur mais le hic c'est que le bus arrive à 4h30 du matin... Pas terrible comme horaire.


Vu depuis la tour Menara KL, 276m de haut.

Nous décidons de tenter notre chance à la gare ferroviaire. Nous prenons un tuk-tuk et à l'arriver à la gare, un tas de type dehors nous demande où l'on va etc... On ne répond rien mais bon les touristes qui se trouvent à Hat Yai vont soit à Bangkok, soit à Kuala Lumpur soit dans les îles principalement. Du coup ils ont vite faite de comprendre qu'on va à Kuala Lumpur et l'un d'eux se permet de nous amener directement au guichet.


Là le type me répond qu'il n'y a plus de billets et qu'il faut revenir demain matin à 8h00 pour acheter les places de trains...

Genre on est en Thaïlande et ya plus de places... Il nous a même pas demandé en quelle classe on voulait partir. On sent le coup venir, le type à côté de nous fait semblant d'être désolé et nous propose d'aller dans l'agence de bus juste à la sortie comme par hasard...


Bref je ne sais pas si c'était sincère ou pas mais comme on a déjà vu pleins de fois les locaux nous faire ce coup là que ça soit en Inde, au Vietnam etc... On pense qu'il nous a bien redirigé pour toucher son petit pourcentage...


Le type de l'agence des bus nous propose le même bus qu'à la gare routière, avec un départ à 18h30 et une arrivée à 4h30 à Kuala Lumpur. De toute façon, on a pas l'intention de rester une nuit de plus en Thaïlande du coup on prend les billets pour 1 100 bahts pour deux, une petite fortune en sorte.


Nous nous rendons ensuite dans le KFC du coin pour nous débarrasser des derniers billets thaï et manger un bout avant d'attendre le bus jusqu'à 18h30.


A 17h00, un minivan vient nous chercher pour nous mener à une rue de là, dans une autre agence... J'adore l'organisation à chaque fois.


La fille prend nos passeports, note des trucs, nous file des tickets puis nous recommençons à attendre.


Alix et ses tuyaux !

Vers 18h00, un groupe de malaisiens se pointe. Ils ressemblent à des armoires à glace comparé à nos thaï d'1m50... L'un d'entre eux porte un turban, ils ont la peau mate pour certains, noires pour d'autres. Comme des indiens en faite !


Direct, je sens Alix qui est gênée, elle mets une écharpe sur ses épaules. Comme en Inde, ils ont le regard un peu trop persistant et ils ne disent rien en restant dans leur coin. C'est complètement fou car ça change vraiment du piaillements habituels.


19h00 nous montons dans le bus, on est une dizaine pour 25 places environ. Nous quittons Hat Yai, c'est partit pour neuf heures de route.


La première partie du trajet se passe super bien. Avec Alix on discute tranquillement, la clim est douce. On arrive au poste frontière, après la ville de Sadao, aux alentours de 20h00 et nous faisons tamponner notre sortie du territoire. Quelques mètres plus loin même chose mais pour entrer en Malaisie.


Le premier contact est stupéfiant de bonheur. Le douanier me demande d'où je viens, où je vais, il me conseil pour des destinations sympas en Malaisie, fait une petite blague, demande à Alix comment on dit "Bonsoir" en français et a du mal à le dire. Il parle super bien anglais.


Le visa de 90 jours est gratuit et ya même pas besoin de photo.


On ressort du bâtiment avec le sourire, bienvenu en Malaisie, on perd une heure et donc il est 21h30 à la place de 20h30 (on a donc de nouveau, 7h00 de décalage avec la France maintenant)



La monnaie locale s'appel le Ringgit Malaisien (RM) et 1€ équivaut environ à 4,43 RM. 


Après dix minutes nous repartons avec le bus et le chauffeur fera une halte d'une demi-heure dans un restau-routier.


Alix et moi n'avons pas encore pu retirer de l'argent et du coup on a pas de monnaie pour payer quoi que ce soit mais de toute façon nous n'avions pas l'intention de manger ce soir là.


Malgré tout, notre groupe de malaisiens qui voyage dans le bus nous ont offert une pomme chacun sans qu'on demande rien. Juste comme ça parce qu'ils voyaient qu'on attendaient à l'écart. Le genre d'attention qu'on a pas revu depuis l'Inde quoi...


La suite s'effectue sur les autoroutes de Malaisie. Nous remarquons qu'il y a des lumières sur le bord de la route et des panneaux d'indications géants comme en France. En faite c'est ça, c'est vachement développé ici.


Au bout d'un moment, on s'endort malgré que la clim est été augmentée, du coup il gèle à l'intérieur du bus et il fait super chaud dehors.




Dimanche 28 mars.


5h30 heure locale (4h30 en Thaïlande) on arrive à Kuala Lumpur, la ville est encore endormit mais il y a le comité d'accueil des chauffeurs de taxis et autres engins motorisés qui nous attendent sauf qu'ils ne font pas de réflexions lorsqu'on refuse leurs services et ne se mettent pas à rigoler.


Nous récupérons les sacs en soute et le temps que je me repère sur la carte, nous réfléchissons à comment organiser ces prochaines heures.


Kuala Lumpur s'est arrachée à la jungle au 19ème siècle après la découverte de gisements d'étain et ressemblait qu'à un campement de huttes en bambous infesté par la malaria. Elle grandit grâce à une croissance effrénée et au commerce de l'étain pour devenir en 1896 la capitale des états malais fédérés et atteindre de nos jours la population de 1,5 millions d'habitants.


On y trouve des églises, des mosquées, des temples hindoux, des temples bouddhistes, et taoïstes à l'intérieur de la ville. 


Nous décidons finalement de tenter de trouver un lit malgré l'heure matinal. Nous partons en direction de Chinatown et sur la route, un malaisien typé indien arrive en mobylette et nous propose sa guesthouse etc. Pour nous ça veut surtout dire qu'il y a des trucs ouvert encore à cette heure-ci. On cherche une banque pour retirer de l'argent puis on va manger un morceau au McDonald 24/24 du coin avant de repartir en quête d'une piole. Finalement la guesthouse du type est pleine du coup on ressort et je cherche une auberge conseillé par mon pote Pascal. Malheureusement elle a du changer d'adresse car il y a une banque à la place...


De retour en arrière on cherche les enseignes d'auberges et c'est finalement un petit vieux qui nous voit chercher qui sonne pour nous à la porte d'une guesthouse (Bird Guesthouse) qui à l'air endormit. Il nous explique qu'il y en a pleins d'autres dans la rue si jamais ils sont pleins ici.


Heureusement pour nous, le type qu'on vient de réveiller, à encore des chambres à louer pour 35 Ringgits Malaisiennes (soit environ 9€ pour deux). C'est une sorte de cagibis sans fenêtre avec un ventilateur et deux lits. Largement suffisant pour le moment !


On dort jusqu'à 13h00 environ. Après quoi, nous sortons prendre une douche dans les sanitaires communs. C'est une vraie guesthouse comme on en avait en Russie et non pas un hôtel pour tourisme de masse comme en Asie souvent. Il y a du monde, les gens sont souriants mais ont l'air de bien squatter.


Les tours Petronas.

Dehors il fait beau mais des nuages tournent pas loin. On décide quand même de sortir pour visiter la ville car notre temps est compté. On doit traverser l'Indonésie depuis Sumatra jusqu'à Bali avant la fin avril. Ca va être la course et plus on gagne de temps maintenant, moins on sera pressé plus tard, logique quoi !


Du coup : visite des tours jumelles Petronas. On y va en métro super clean. Les deux tours sont énormes et rien que le fait de regarder en l'air me donne le vertige... Aux pieds des tours se trouvent des centre commerciaux comme les Galeries La Fayette à Paris. Il n'y a que des marques de luxes. Channel, Parkson, Dior, Calvin Klein, Vincci, Clinique, Hermès etc...


Il est possible de grimper "gratuitement" au pont suspendu entre les deux tours mais il y a un quota journalier et quand nous sommes arrivés il avait été atteint. Etant donné que les tours ferment le lundi et qu'on ne peut pas rester jusqu'à mardi soir ici, nous faisons une croix dessus.


En gros les tours jumelles Petronas c'est :

  • 452 mètres de haut.
  • 88 étages.
  • Elles furent les plus hautes tours d'Asie jusqu'à l'inauguration de la tour Taipei 101 de Taïwan en 2004 (508 m de haut, 101 étages).
  • Le pont suspendu (le Skybridge) se trouve aux étages 41 et 42 à 170 m du sol et doit permettre l'évacuation d'une tour vers l'autre en cas d'incendie.
  • Se sont les bureaux du géant pétrolier malaisien Petronas à la base et il possède un million de m² de boutiques, des lieux de divertissement, une salle de concert, une mosquée, une salle de bowling, une salle de conférence...
  • Il a fallu 6 ans de travaux de 1992 à 1998 mais pour accélérer le processus, ils ont demandé à deux entreprises concurrente de construire chacune leur tour.
  • En 90 secondes on peut voyager du parking souterrain au plus haut étage accessible de la tour.
  • Les 32 000 fenêtres sont nettoyées par des ninjas en deux mois seulement...
  • Les étages des tours étant restreint, il fallait donc que les ascenseurs ne soient pas trop larges, mais étant donné qu'ils avaient de la hauteur en pagaille, ils ont fait des ascenseurs doubles. En gros pour monter aux étages pairs, il faut le prendre au rez-de-chaussée et pour aller aux étages impairs il faut monter au premier par un escalator.
  • Enfin, le français Alain Robert, surnommé "Spiderman" est parvenu après deux tentatives ratées à grimper au sommet des tours à mains nues ! en septembre 2009.
  • La plus haute tour du monde étaient Taipei 101 jusqu'en 2007, date à laquelle le Burj Khalifa de Dubaï aux Emirats Arabes Unis fut inauguré (828m de haut pour 141 étages)

Par contre, pas loin, se trouve la tour des télécommunications (la Menara Kuala Lumpur), elle se dresse sur une colline noyée dans la jungle et qui abrite quelques primates, au beau milieu de la ville, à plus de 420 mètres de haut (antenne comprise). Il est possible de grimper à une plateforme d'observation panoramique situé à 276m du sommet de la colline par un ascenseur ultra-rapide et nous l'avons fait....


La tour des télécommunications Menara KL

J'ai envie de dire que la vue sur la région est imprenable mais si Alix était collée à la vitre pour regarder en bas, mois je rasais les murs intérieur au point de faire rire certaines personnes...


Bref la tour Menara KL est exploitée par la compagnie nationale des télécommunications et serait donc la quatrième tour des télécommunications la plus haute du monde (la plus haute serait une tour à Toronto au Canada, 533m)


Bref après ces élans vertigineux, nous avons fait un petit tour dans une sorte de parc d'attraction pour adulte qui présente les coutumes, les habitats et un peu la culture de la Malaisie.


Le soir nous avons trainé dans les grands centre commerciaux du quartier Golden Triangle, c'est un peu le centre d'affaire et économique de la ville, juste à côté des tours.


Finalement les nuages qui rôdaient autour de la ville ont fini par péter et une pluie diluvienne de quelques heures nous a forcé à rester cloitré dans les magasins.


Vers 21h00, la pluie a stoppé et nous sommes retournés voir les tours Petronas car si de jour elle sont impressionnantes, la nuit elles deviennent irréelles. On dirait des composants informatiques géants ou bien des transistors géants ou encore des vaisseaux spatiaux...


On rentre finalement avec le métro dans la fiévreuse Chinatown et ces centaines de marchands ambulants pour passer une bonne nuit de sommeil.


Les tours Petronas, le fleuron de l'économie malaisienne.


Du Lundi 29 au Mardi 30 mars.


On profite d'avoir encore le wifi dans l'auberge pour tenter de réserver nos billets d'avions avec Air Asia et ça marche mais attention la blague... La Société Générale, chez qui je suis, me demande de confirmer l'achat des billets en rentrant le code qu'ils m'ont envoyé sur mon téléphone portable que je n'ai plus depuis un an...


Là où ils sont fort c'est que je ne peux même pas changer ou effacer ce numéro de téléphone par email, il faut venir à l'agence. Heureusement qu'on avait la carte d'Alix, la Banque Populaire ne demande que la date de naissance et n'oblige pas ses clients à posséder un téléphone portable...


Du coup on part le 2 mai depuis Bali pour rejoindre Perth en Australie et retrouver Camille et Maxence.


Hormis cela, nous cherchions une tente justement pour l'Australie mais peut-être aussi pour l'Indonésie et après des recherches pas possible on a fini par trouver quand même une boutique de camping dans tout ces commerces que possède la ville. D'ailleurs c'est la seule boutique de camping de la ville et elle se nomme Evergreen Adventure dans le quartier indien Little India. On remercie la gentillesse des malaisiens dont une vieille dame qui nous a vu chercher dans la rue et a prit de son temps pour venir proposer son aide sans qu'on lui demande.


Une chose est certaine, ce qu'on ADORE en Malaisie, c'est la mixité des gens. On croise des noirs, des jaunes, des blancs, des chinois, des indiens, des arabes, musulmans, des cathos, des hindous, des protestants, des bouddhistes, des gros, des maigres, des grands, des petits... Une telle diversité de visages, de senteurs, de couleurs et de culture ça fait FRANCHEMENT du bien après 5 mois en Asie du sud-est.



La Malaisie est un pays constitué de la Malaisie péninsulaire (où on se trouve) et de la Malaisie orientale (qui se trouve au nord de l'île de Bornéo où elle possède une frontière avec le Bruneï et l'Indonésie)


Ce pays fait partie économiquement des tigres asiatiques qui désignent les cinq états (Thaïlande, Malaisie, Bruneï, Philippines et Indonésie) qui ont réduit leur taux de chômage et amélioré le niveau de vie moyen de leurs habitants grâce principalement à l'exportation et aux investissements de la triade (USA, EU, Japon)


En 20 ans, la Malaisie s'est développée à une vitesse folle et l'objectif "Malaysia 2020" est un leitmotiv parait-il dans le pays. En gros ils veulent qu'en 2020 la Malaisie devienne une nation moderne, développée et sincèrement quand on voit leurs infrastructures ils sont bien partit.


Historiquement, la Malaisie fut un point de rencontre maritimes entre l'Inde, les Arabes et la Chine. Les princes Indonésiens qui s'étaient installés sur la péninsule fondèrent la cité de Melaka qui devint par la suite le port le plus important d'Asie du sud-est au 15ème siècle. Les souverains de Melaka se convertir à l'Islam par la suite.


Au 16ème siècle, les Européens attirés par le commerce des épices arrivèrent en Malaisie après avoir cherché la route des Indes orientales pour supplanter le monopôle arabe du commerce. Les portugais les premiers suivit par les hollandais puis par les britanniques ont successivement prit le contrôle du détroit de Melaka (entre la Malaisie et l'Indonésie)


Finalement ce que l'on nomme aujourd'hui la Malaisie, n'était autrefois qu'un rassemblement d'états et d'ethnies sous protectorat britannique.


Plus tard, après la seconde guerre mondiale et de nombreux différents politique, Singapour (80% chinois) se détache de la fédération de Malaisie pour devenir indépendante et le reste deviendra enfin la Malaisie telle que nous la connaissons aujourd'hui. 


Galerie : Kuala Lumpur.



Alix & Benjamin.



Commentaires (9) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 13:15, le jeudi 1 avril 2010 dans l. Malaisie Mars 2010, Kuala Lumpur
Mots clefs :