.
.

Menu


Accueil
Qui sommes-nous ?
La carte des lieux visités
Livre d'or
Archives
E-mail


Nbre de Visiteurs

Depuis le 01/02/2009



Rubriques


a. Avant le depart
b. Russie Mai 2009
c. Mongolie Juin 2009
d. Chine juillet 2009
e. Nepal Septembre 2009
f. Inde Octobre 2009
g. Thailande Novembre 2009
h. Laos Decembre 2009
i. Vietnam Janvier 2010
j. Camboge Fevrier 2010
k. Thailande Fevrier 2010
l. Malaisie Mars 2010
m. Indonesie Avril 2010
n. Australie Mai 2010
o. Nlle Caledonie Juillet 2010
p. Nlle Zelande Aout 2010
q. Australie Septembre 2010
r. Singapour Septembre 2010
s. Malaisie Septembre 2010
t. Angleterre Septembre 2010
u. France Septembre 2010


Derniers articles


01/05/10 - Conclusion Asie.
30/04/10 - Rizières de Bali.
28/04/10 - Retour à Ubud.
27/04/10 - Les îles Gili.
21/04/10 - Go Lombok.
19/04/10 - Gunung Batur.
18/04/10 - Bali bis.
17/04/10 - Bali.
16/04/10 - Ubud.
15/04/10 - Cemero Lawang.
12/04/10 - Yogyakarta.
11/04/10 - Borobudur.
10/04/10 - Yogyakarta.
08/04/10 - Jakarta.
07/04/10 - Trans Sumatran.
06/04/10 - Trans Sumatran.
05/04/10 - Trans Sumatran.
04/04/10 - Lac Toba bis.
03/04/10 - Lac Toba.
02/04/10 - Dumaï.
01/04/10 - Melaka.
30/03/10 - Kuala Lumpur.
27/03/10 - Krabi.
23/03/10 - Karon & Kata.
10/03/10 - Phuket.
17/03/10 - Koh Samui.
14/03/10 - Koh Phangan.
10/03/10 - Koh Tao suite.
08/03/10 - Koh Tao bis.
04/03/10 - Koh Tao.
02/03/10 - Retour Bangkok.
27/02/10 - Benjamin : 29 ans !
26/02/10 - Chiang Maï bis.
22/02/10 - Alentours de Paï.
17/02/10 - Paï.
16/02/10 - Chiang Maï.
14/02/10 - retour Bangkok.
09/02/10 - Angkor Angkor !
07/02/10 - Angkor Vat bis.
06/02/10 - Angkor Vat.
05/02/10 - Siem Reap.
02/02/10 - Phnom Penh.
27/01/10 - Go Cambodge.
26/01/10 - Saïgon bis
24/01/10 - YouTube.
23/01/10 - Saïgon.
21/01/10 - Nha Trang.
15/01/10 - Quy Nhon.
13/01/10 - Hoi An.
11/01/10 - Hué.
09/01/10 - Ninh Binh.
07/01/10 - Baie d'Along.
05/01/10 - Along city.
03/01/10 - Hanoi bis.
31/12/09 - Hanoi.
25/12/09 - Go Vietnam.
24/12/09 - Luang Prabang bis.
21/12/09 - Luang Prabang.
20/12/09 - Luang Namtha.
15/12/09 - Jungle de Namtha.
14/12/09 - Jungle de Namtha.
13/12/09 - Jungle de Namtha.
12/12/09 - Luang Namtha.
10/12/09 - Udomxai.
09/12/09 - Pak Beng.
08/12/09 - Tat Kuang Si.
07/12/09 - Luang Prabang bis.
06/12/09 - Luang Prabang.
05/12/09 - Vang Vieng suite.
04/12/09 - Vang Vieng bis.
03/12/09 - Vang Vieng.
02/12/09 - Ban Na bis.
01/12/09 - Ban Na.
30/11/09 - Vientiane.
28/11/09 - Go Laos.
27/11/09 - Nong Khaï.
26/11/09 - Ayutthaya bis.
24/11/09 - Ayutthaya.
23/11/09 - Bangkok suite.
12/11/09 - Bangkok bis.
09/11/09 - Bangkok.
05/11/09 - Quit India.
04/11/09 - Kolkata bis.
01/11/09 - Kolkata.
31/10/09 - Vârânasî suite.
28/10/09 - Vârânasî bis.
27/10/09 - Vârânasî.
26/10/09 - Âgrâ suite.
24/10/09 - Taj Mahal.
23/10/09 - Âgrâ bis.
22/10/09 - Âgrâ.
21/10/09 - Jaipur bis.
20/10/09 - Jaipur.
19/10/09 - Pushkar bis.
15/10/09 - Pushkar.
14/10/09 - Udaipur suite.
07/10/09 - Udaipur bis.
06/10/09 - Udaipur.
05/10/09 - Jodhpur bis.
04/10/09 - Jodhpur.
03/10/09 - Jaisalmer bis.
02/10/09 - Désert du Thar bis.
01/10/09 - Désert du Thar.
30/09/09 - Jaisalmer.
29/09/09 - Bîkâner bis.
28/09/09 - Bîkâner.
27/09/09 - New Delhi.
26/09/09 - Delhi bis.
25/09/09 - Delhi.
24/09/09 - Go India.
23/09/09 - Picasa.
19/09/09 - Histoire de mont.
18/09/09 - Histoire de mont.
17/09/09 - Lac Phewa Tal.
16/09/09 - Pokhara.
15/09/09 - Go Pokhara.
14/09/09 - Bandipur.
13/09/09 - Bhaktapur.
12/09/09 - Patan.
11/09/09 - Bodnath.
10/09/09 - Visa Indien.
06/09/09 - Swayambhunath.
03/09/09 - Indra Jatra.
02/09/09 - Katmandou.
30/08/09 - Alix : 25 ans !
25/08/09 - Vol pour le Népal.
24/08/09 - Pandas Géants.
23/08/09 - Retour Chengdu.
20/08/09 - Yuanyang suite.
19/08/09 - Yuanyang bis.
18/08/09 - Yuanyang.
17/08/09 - Kunming.
15/08/09 - Dàli.
12/08/09 - Lijiang bis.
11/08/09 - Lijiang.
10/08/09 - Shangri-La bis.
09/08/09 - Shangri-La.
08/08/09 - Xiàngchéng.
07/08/09 - Litang.
06/08/09 - Kàngding.
05/08/09 - Chengdu.
30/07/09 - Emei Shan suite.
29/07/09 - Mont Emei Shan bis.
28/07/09 - Mont Emei Shan.
27/07/09 - Bouddha Géant.
26/07/09 - Chengdu.
19/07/09 - Remparts de Xi'an.
18/07/09 - Mont Hua Shan bis.
17/07/09 - Mont Hua Shan.
16/07/09 - Qin Shi Huang.
15/07/09 - Xi'àn.
14/07/09 - Train "assis dur".
11/07/09 - Beijing Beijing.
10/07/09 - Beijing toujours.
09/07/09 - Beijing encore.
08/07/09 - Grande Muraille.
07/07/09 - Beijing suite.
03/07/09 - Beijing bis.
02/07/09 - Beijing.
28/06/09 - Transmongolien.
26/06/09 - Ba-yar-stai !
25/06/09 - Gunjin Sum.
24/06/09 - Vallée Dund Bayan.
23/06/09 - Vallée de Khongor.
22/06/09 - Lac Noir.
21/06/09 - Saridiin Khiid.
20/06/09 - Monts Khentii suite.
19/06/09 - Monts Khentii bis.
18/06/09 - Monts Khentii.
17/06/09 - retour Tuuliin Adag.
16/06/09 - Seruun Bulag bis.
15/06/09 - Seruun Bulag.
14/06/09 - Tuuliin Adag bis.
13/06/09 - Vallée Tuuliin Adag.
12/06/09 - Pushing the limits.
11/06/09 - Oulan-Bator la fin.
10/06/09 - Oulan-Bator suite.
05/06/09 - Oulan-Bator.
04/06/09 - Parc Hustain Nuruu.
03/06/09 - Famille Nomade.
02/06/09 - Lac Blanc.
01/06/09 - Erdene Zuu.
30/05/09 - Karakorum.
27/05/09 - Dasvidania !
25/05/09 - Retour Irkoutsk.
24/05/09 - Île d'Olkhon.
19/05/09 - Irkutsk.
18/05/09 - Le Transsibérien.
13/05/09 - Gare Transsibérien.
12/05/09 - La journée la plus longue.
10/05/09 - J-1 !
25/04/09 - Matos & budget !
08/04/09 - Santé & Vaccins.
27/03/09 - Visas & Assurance.
24/02/09 - Genèse du projet.
12/02/09 - Trouver des infos ?
06/02/09 - Enfin le Blog !
01/02/09 - Qui sommes nous ?


Amis ou Liens favoris


Pascal en Asie :)
Taz de Happy Family :)
Carina & Chema :)
Sophie, Zaya et Louis :)
Nelly & Alex :)
Mathilde & Christophe :)
Idan Santhaus :)
Delphine & Vincent :)
Alysée, Rémi & Nicolas :)
Marie en Inde :)
Marie, Thomas & Sébastien :)
Julie & Julien :)
Le Lac Baïkal
Ger to Ger
Urga Tours, notre ami Battsogt
Orphelinat Oulan-Bator
Wwoofing, bosser à l'étranger
Forum Uniterre
J'irai dormir chez vous
Where the hell is Matt ?
Auberges dans le monde
Air Asia
Tiger Airways
Ambassades FR dans le monde
Air Indian Express
Forum du Routard
Voyage Forum
E-voyageur Forum
ID TGV
Couch Surfing
Illico Travel, avion en EU
Auberges de Jeunesses FR
Forum Lonely Planet
SOS Terre Sacrée
Visa Australien
Jetcost
Air Austral





«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

02/10/09 - Désert du Thar bis.


Vendredi 02 octobre.


Vers 3h00 du matin j’ouvre les yeux et aperçoit la pleine lune la plus lumineuse qui m’ai été donné de voir dans ma vie. Le désert est magique sur ces dunes de sables. Vers 5h00 du matin je me réveil encore et profite d’ouvrir les yeux pour m’apercevoir que la lune a déjà disparut et que le ciel étoilé à prit la relève. C’est magnifique.



Vers 6h30 je me lève, bien décidé à ne pas louper le lever du soleil. J’évite de faire trop de bruit pour pas réveiller les autres et emporte l’appareil photo dans les dunes. Le sable est frais, d’ailleurs cette nuit il a fait très bon comparé aux 50°C de la journée…


Tout le monde dort encore dans le camp quand l’astre apparait, plutôt rapidement en fin de compte, pour s’élancer dans le ciel du pays des Râjputs.


Râjputs veut dire fils de Prince. Ils forment la majorité des habitants du Rajasthan, la terre des Rois.


La majeure partie d’entres eux appartient à la caste des Kshatriyas, les guerriers. Leur royaume se trouvant près de la voie classique d’entrées dans le sous-continent indien, ils furent confrontés à la plupart des invasions des Arabes et des Moghols. Les Râjputs, eux-mêmes, sont probablement en partie des descendants d’envahisseurs et en particulier des Huns et des Scythes.


Malgré leur vaillance, leurs origines diverses les empêcha cependant de faire une union efficace contre les envahisseurs.


D’un point de vue mythologique, trois clans Râjputs anciens serait à l’origine des sous-clans du royaume.


L’une des lignées serait issus du Soleil et concernerait les clans qui fondèrent les cités de Jaipur, Jodhpur, Bîkaner et Udaipur.


La seconde lignée serait issue de la Lune et concernerait le clan qui fonda Jaisalmer.


La dernière lignée aurait surgit d’un Feu sacrificiel allumé au cours d’une cérémonie au mont Abu afin de combattre des démons.


Les bardes râjasthâni gardent la mémoire, dans leurs chants, de ces hauts faits d’armes et de la lutte des Râjputs contre les musulmans et les Moghols. La bravoure, la vaillance, l’esprit chevaleresque ainsi que les suicides collectifs par le feu des femmes pour échapper à l’indignité de tomber dans les mains de l’ennemi font partie des thèmes des chansons. 



Déjà à 7h30, le soleil chauffe et à 8h00 j’ai conscience d’être dans un désert…


Petit déjeuner composé de tchaï toujours et d’une sorte de porridge.


Le camp est très vite rangé mais je vérifie que les guides ne laissent pas de déchets derrière eux car ils se foutent complet de balancer une bouteille plastique au milieu de nulle part.


Nous remontons sur nos chameaux et nous dirigeons vers un village soit disant gypsie, pas touristique du tout et super authentique…



On est mort de rire à l’idée que ces gens n’ont vraiment pas peur du ridicule. A quelques centaines de mètres du pseudo village authentique se trouve un énorme complexe touristique avec des tentes blanches etc… Les gamins s’élancent avec des cris de joies pour qu’on leur donne de l’argent. L’un d’eux me sert la main et arrive avec ses petits doigts à tirer sur ma bague. Je suis obligé de fermer le poing pour pas l’a perdre.


Complètement insensé, nous remontons sur nos chameaux avant qu’Alix ou la suédoise se fasse dépouiller des lunettes ou du porte monnaie et demandons aux guides de partir.



Environ 1h30 après nous traversons une route et stoppons sous les arbres pour préparer le déjeuner et faire encore une sieste. Dans le désert, entre 11h00 et 15h00 on fait que dormir et manger à l’ombre.


Finalement la jeep vient nous chercher et le chauffeur nous propose d’aller voir le temple que nous devions faire la veille à 80km de Jaisalmer. J’en profite sur la route pour regarder les bornes kilométriques et comme nous nous doutions, nous étions à 25km de la ville.


Le fameux temple est ridicule et heureusement qu’Alix a refuser de payer les 100 roupies au départ pour justement l’entrée du temple car personne n’a envie d’aller le voir tellement nous sommes démotivé par cette expédition.


Bref nous rentrons à Jaisalmer où nous refusons de parler aux gens de l’hôtel. Tous savent déjà que nous ne sommes pas content du tout car les guides les ont appelé par téléphone mais pour le principe, j’ai envie de faire la gueule J



Nous retrouvons nos trois amis dans le café de l’auberge et demandons à voir un par un, les deux types qui nous ont vendu le safari : the best experience of your life.



L’un et l’autre se montrent apeuré, irresponsable et complètement gêner. Ils nous offrent le repas du soir et la prochaine nuit dans l’hôtel pour le coup car ils n’ont aucun moyen de se rattraper, on le voit bien.


C’est le soucis des spots touristiques, c’est toujours pareil.


Bref cette journée et demi de chameau et la nuit dans le désert furent vraiment intéressante pour ma part en tout cas. Avec Alix nous avons adoré les dunes de sables et les scarabées !


Mais nous avons hâte de quitter cette ville malgré tout car ça pue l’entourloupe de partout.


Galerie : Safari en Chameau.



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 15:22, le samedi 17 octobre 2009 dans f. Inde Octobre 2009, Désert du Thar
Mots clefs :

01/10/09 - Désert du Thar.


Jeudi 01 octobre.


Levé pour 7h00, nous fermons nos sacs pour les entreposer dans une salle de l’hôtel et allons prendre notre petit déjeuner le temps que la jeep vienne nous chercher.


8h30 nous embarquons et allons chercher les trois autres touristes : Emile et sa copine Mathilda de Suède et Constantin d’Allemagne. La petite troupe prend la route en direction de l’ouest et notre chauffeur stop le moteur au bout de vingt minutes de trajet…


Déjà nous commençons à râler car il était prévu d’aller à 80km de Jaisalmer pour prendre les chameaux… Bref nous grimpons sur nos montures d’une placidité déconcertante et commençons notre petite promenade très touristique dans le désert. En réalité nous longeons la route pendant toute la journée.


Pour dire, l’un des guides tient les rênes de mon chameau, qui a 7 ans et qui s’appel Rhallou. Je ne supporte pas mais alors pas du tout que l'on me tienne en laisse… J’ai l’impression de faire du poney dans les Pyrénées… Finalement il se décide à me les refiler, mais bon il n’y a rien à faire, le chameau sait où il doit aller du coup c’est vraiment pour faire genre…



Celui d’Alix s’appel Rajou je crois… Il est plus jeune et a 5ans. Il est attaché à ma selle ce qui fait qu’elle ne peut même pas faire style elle conduit son chameau.


Monter un chameau n’a rien à voir avec le cheval… Le chameau est deux à trois plus large et il n’y a pas d’étriers pour les pieds ! Du coup les jambes pendent le long du ventre de l’animal et ça tire sur les cuisses comme pas possible… J’arrive tout de même à m’assoir en tailleur sur l’espèce de selle en fer mais ça n’est pas très confortable.



Le désert du Thar est aussi appelé, le pays de la Mort. C’est le septième désert au monde en terme de superficie (200 000 km²) mais aussi le désert le plus densément peuplé au monde.


Cette zone est devenue désertique récemment, entre 2 000 et 1 500 avant J.C. et le fleuve qui parcourait la plaine se perdit progressivement dans le désert.


Des lynx, des renards, des gazelles (d'ailleurs nous en avons croisé) et des antilopes vivent dans cette région.  


Vers 11h00 nous nous arrêtons à l’ombre d’une petite oasis pour préparer le déjeuner et faire une sieste puis nous reprenons nos chameaux vers 16h00 en direction d’un soi-disant village pas touristique mais où tous les gamins demandent des roupies, stylos, chocolat… Quel foutage de gueule J


17h00 nous reprenons nos chameaux et nous dirigeons enfin au milieu de nulle part. Nos guides ont bien conscience que ça nous emmerde d’être pris pour des pigeons et nous continuons de râler juste pour…. Bah râler J



Finalement nous arrivons aux abords de grandes dunes de sables, c’est très jolie, il y a personne à priori à des kilomètres à la ronde. Nous descendons des montures et le groupe de touriste s’en va regarder le magnifique coucher de soleil au milieu des dunes de sables. Nous laissons les guides entre eux car une tension est présente du fait de notre mécontentement et l’un des guides, celui qui se fait passer pour le chef, est désagréable à souhait.


Bref le paysage nous aide à oublier tout ça et nous revenons vers 20h00 autour du feu, il fait déjà nuit ici et la lune commence à monter dans le ciel étoilé.



La chose qui nous marque le plus avec Alix c’est le silence complet du désert. Tellement silencieux que l’on peut entendre parfaitement un oiseau qui vol aux alentours. C’est d’un calme pas croyable, peut-être le seul endroit en Inde aussi calme J


Le repas est encore composé d’un Thali très simple avec des patates et des chapatis (sorte de crêpes qui sert de pain) et surtout le délicieux Tchaï, un thé avec du lait, du safran et du sucre.



Pendant la nuit nous entendons les gitans du désert appelé gypsie qui jouent de la musique et chantent. Les scarabées continuent fiévreusement leurs allers et retours dans le sable pour rapporter les plus grosses crottes de chameaux à leurs femelles.


Galerie : Safari en Chameaux.



Alix & Benjamin.



Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:15, le samedi 17 octobre 2009 dans f. Inde Octobre 2009, Désert du Thar
Mots clefs :

30/09/09 - Jaisalmer.


Mercredi 30 septembre.


Alix me tapotte pour me réveiller, un petit nuage de poussière s’élève et je comprend que nous sommes arrivé en gare de Jaisalmer, il est 5h00 et des brouettes.


Même plus le temps de sortir de la gare, les rabatteurs viennent carrément nous harceler à travers la fenêtre ouverte en tendant les bras pour nous agripper…


Houlà celui là il faut pas qu’il me cherche trop longtemps à cette heure-ci…


Nous sortons avec la tête dans le trou comme on dit et les espagnols, un peu pareil que nous, nous suivent finalement. Rickshaw, guesthouse, accueil, chambre, dodo.



7h00 ça tambourine à la porte, je suis certain qu’il y a un type de l’hôtel qui souhaite avoir sa tête dans le trou du premier que je croise. J’ouvre et en faite c’est nos deux amis François et Bérangère qui montent prendre le petit déjeuner avant de partir en safari. Ils ont un air grave et ont dirait qu’ils se sentent espionnés. Ils voulaient nous prévenir que les types ici étaient lourd et pas très honnêtes comparé à Gouri.


Je les remercie avant de fermer la porte mais je rigole moi-même de la scène. Finalement Alix est aussi réveillée et donc nous en profitons pour aller manger un morceau avec eux avant leur départ.


Arrivé sur le toit terrasse, Bérangère me lance un énorme « Salut ! » puis chuchote « Faites comme si on ne s’était pas vu. » pour ne pas éveiller les soupçons du type de l’hôtel car apparemment c’est un gros lourd et il écoute tout. Alix et moi sommes tellement habitué maintenant d’être espionné, surveillé ou encore écouté, car ils comprennent tous un peu le français, qu’au final ça nous amuse plus qu’autre chose.


Ils nous racontent leur journée un peu dure dans cette ville extrêmement touristique. C’est clair que ça change de Bîkâner et de tonton Gouri mais bon c’est toujours comme ça, les endroits à pigeons sont remplis de merde et de pièges … à pigeons. Nous sentons rapidement que le type qui s’occupe de nos deux amis est plus qu’un gros lourdingue, c’est vraiment un boulet et il décroche pas d’un mètre carré pour nous laisser respirer ! J


Du coup Bérangère opte pour la méthode G.I.G.N. et fait mine de descendre chercher un truc dans sa chambre suivit par Alix pour discuter avec elle. Je reste en haut avec François et nous finissons nos tartines de beure, pas mauvaises mais vu le prix ça fait cher la tartine…



Finalement, arrive 8h00, l’heure du départ, alors nous leur souhaitons un bon safari tout de même et espérons nous recroiser dans une prochaine destination plus tranquille.


Alix et moi sommes vite racolé par un autre type qui vient nous vendre un safari à son tour, mais bon étant donné que nous voulions en faire un, ça ne nous dérange pas.


La veille j’avais discuté avec Gouri en ce qui concerne les tarifs de safari en chameaux et celui-ci m’avait répondu que les prix varient selon ce que l’on fait, où l’on va etc mais que grosso modo, 800 roupies par personne et par jour était un bon prix. Nous nous basons sur cela pour négocier notre safari qui devait démarrer à 5 000 roupies pour deux personnes soit 1 250 par personne et par jour.


Le type nous fait style nous avons été recommandé gnia gnia gnia, prix d’amis, 850 roupies. Bon ca ira.


Il tente tout de même de nous escroquer 100 roupies pour un sois disant temple dont l’entrée est payante mais Alix refuse, nous paierons à l’entrée du temple si l’on a envie de le visiter.


Nous sentons qu’ici TOUT va être sujet à négociation pour nous alléger de quelques monnaies.


La matinée est déjà bien entamée lorsque nous partons en ville pour visiter le fort.


Après avoir pris la porte principale nous grimpons dans le centre de la fortification pour nous perdre un peu dans les ruelles.


Pour Alix et moi, cette ville représente un second tournant dans le voyage car Jaisalmer est la pointe ouest de notre séjour en Asie. A partir de maintenant nous allons reprendre la direction de l’est pour traverser l’Inde et l’Asie du sud-est avant de rejoindre l’Océanie. Près de 4 500 km effectués depuis Pékin (en comptant l’avion, les trains et tout)



Il n’y a pas à dire, depuis le balcon de l’hôtel ou depuis l’intérieur, la citadelle est magnifique. C’est typiquement le genre de château-fort que je faisais avec des sceaux et du sable sur la plage à Bandol. La ville de Jaisalmer est surnommée la ville d’or à cause de sa couleur principalement.


Vu des remparts du fort, on voit que le désert encercle la cité. Ses ruelles étroites regorgent de boutiques d'artisanat Rajasthani : textile, sculptures, bijoux, henné, etc.


Température 45°C.


Jaisalmer est surnommée la Cité Dorée du faite de sa couleur miel et trône au beau milieu du désert du Thar à une petite centaine de kilomètres de la frontière pakistanaise. Son symbole est le chameau, qui représente l’Amour à cause des mouvements qu’il effectue quand il avance.


Fondée en 1156, Jaisalmer prospéra grâce à sa position stratégique sur la route caravanière entre l’Inde et l’Asie centrale. Les riches marchands y construisirent de somptueuses demeures en bois et en grès finement sculptées.


Du faite de son éloignement, la ville fut relativement épargnée par les Moghols mais elle connut son lot de sièges et de pillages. Jaisalmer du sacrifier, au rite du jauhar, les femmes et enfants, pour leur éviter d’être déshonorés par les vainqueurs au 13ème siècle après huit ans de sièges par l‘ennemi.


Le développement maritime et du port de Mumbay (Bombay) ainsi que la fermeture des routes commerciales au Pakistan et la pénurie d’eau aurait bien pu conduire Jaisalmer à devenir une ville fantôme mais les guerres indo-pakistanaise pour la région du cachemire à partir de 1965, soulignèrent une nouvelle fois son importance stratégique.


Maintenant le tourisme permet à la ville de s’en sortir économiquement mais le revers de la médaille est que la surpopulation et le mauvais système d’écoulement des eaux entrainent l’affaissement progressif de la citadelle, classée parmi les cent monuments les plus menacés de la planète. 


Pendant notre balade nous sommes accosté par un rabatteur de boutique. Il nous interpelle directement en français alors nous nous retournons et nous restons finalement plus d’une heure à discuter avec lui, plutôt en anglais qu’en français mais il possède un don que beaucoup de jeunes indiens ont développé : il a une mémoire dingue et est excellent physionomiste.


Il exerce son art devant nous en nous donnant la nationalité des touristes qui passent puis en les interpellant. Il tombait juste à chaque fois. En plus de ça il connait des dizaines de noms de villes de France ainsi que d’autres pays d’Europe, ça lui permet d’engager les conversations en demandant d’où les gens viennent. Avec une tchatche dingue il fini par nous montrer comment il refait bien les différents accents anglais, lorsqu’un américain parle, un anglais, un australien ou un français. C’est énorme ce qu’il fait mais ça tourne rapidement à la moquerie des français qui parlent tous sans exception, un anglais déplorable comparé à la planète entière. Et c’est clair que même Alix et moi sommes devenus des professionnels pour débusquer les français rien qu’en entendant l’accent anglais pourries que l’on se traine. Hormis ceux qui ont vécu dans un pays anglophone, nous ne sommes vraiment pas doués.



Bref après des bonnes blagues et quelques moqueries, moi je me lasse rapidement de ce clown surtout qu’il commence à draguer Alix en voulant l’a faire rire et en se moquant de moi lourdement.


Il finit par nous présenter son frère qui tient une boutique de tissus, autant le petit avait que de la tchatche, autant le grand est un vrai surdoué. Il connait des tas de trucs et parle un français très calmement.


Il rajoute même le « quoi » à la fin des phrases… Du style : « Ca va, les affaires marchent quoi. » J


Ces types ne sont jamais allés à l’école et ont apprit les langues grâce aux touristes qui viennent à Jaisalmer… Leurs talents de tchatche et leur excellente mémoire leur permet d’être surprenant.


A ce moment là j’ai compris ce que voulais exprimer le film que je trouvais au début complètement abusé, « Slumdog Millionaire » Je trouvais le scénario complètement abusé tellement il y avait peu de chance pour un type de la rue de tomber QUE sur des questions qu’il connaisse. Mais c’est vrai que maintenant je trouve que beaucoup d’indiens qui travaillent avec les touristes, possèdent des talents de mémoire époustouflant et quand on y repense, ils croisent des milliers de touristes par an, ce qui leur amène des centaines d’aventures dont peut-être une dizaine doivent leur être bénéfique mais ils en tirent un maximum.



Nous serions bien resté plus longtemps mais nous avons faim et soif alors un peu déçu d’avoir perdu autant de temps avec le clown, nous quittons son frère pour prendre une délicieuse pizza à l’indienne dans un restaurant appelé « OM?restaurant »


Rien à voir avec l’Olympique de Marseille (désolé Antoine!), c’est juste « om » le son universel et parfait que l’on retrouve dans les mantras bouddhiques ou dans les prières hindous.


L’après-midi, pas avant 15h00 à cause de la chaleur, nous continuons de nous promener un peu partout en essayant de refaire les photos du Lonely Planet. Le but du jeu c’est d’identifier d’où la photo à été prise puis ensuite il faut retrouver l’endroit et enfin tenter de refaire la même. Le problème c’est que très souvent les photographes du L.P. ont des avantages de presse que nous n’avons pas et nous ne pouvons pas monter sur tous les bâtiments ou monuments… Enfin ça reste un jeu de carte au trésor très amusant.


Galerie : Jaisalmer.



Alix & Benjamin.



Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:06, le samedi 17 octobre 2009 dans f. Inde Octobre 2009, Jaisalmer
Mots clefs :
Page précédente
Page 2 sur 3