.
.

Menu


Accueil
Qui sommes-nous ?
La carte des lieux visités
Livre d'or
Archives
E-mail


Nbre de Visiteurs

Depuis le 01/02/2009



Rubriques


a. Avant le depart
b. Russie Mai 2009
c. Mongolie Juin 2009
d. Chine juillet 2009
e. Nepal Septembre 2009
f. Inde Octobre 2009
g. Thailande Novembre 2009
h. Laos Decembre 2009
i. Vietnam Janvier 2010
j. Camboge Fevrier 2010
k. Thailande Fevrier 2010
l. Malaisie Mars 2010
m. Indonesie Avril 2010
n. Australie Mai 2010
o. Nlle Caledonie Juillet 2010
p. Nlle Zelande Aout 2010
q. Australie Septembre 2010
r. Singapour Septembre 2010
s. Malaisie Septembre 2010
t. Angleterre Septembre 2010
u. France Septembre 2010


Derniers articles


01/05/10 - Conclusion Asie.
30/04/10 - Rizières de Bali.
28/04/10 - Retour à Ubud.
27/04/10 - Les îles Gili.
21/04/10 - Go Lombok.
19/04/10 - Gunung Batur.
18/04/10 - Bali bis.
17/04/10 - Bali.
16/04/10 - Ubud.
15/04/10 - Cemero Lawang.
12/04/10 - Yogyakarta.
11/04/10 - Borobudur.
10/04/10 - Yogyakarta.
08/04/10 - Jakarta.
07/04/10 - Trans Sumatran.
06/04/10 - Trans Sumatran.
05/04/10 - Trans Sumatran.
04/04/10 - Lac Toba bis.
03/04/10 - Lac Toba.
02/04/10 - Dumaï.
01/04/10 - Melaka.
30/03/10 - Kuala Lumpur.
27/03/10 - Krabi.
23/03/10 - Karon & Kata.
10/03/10 - Phuket.
17/03/10 - Koh Samui.
14/03/10 - Koh Phangan.
10/03/10 - Koh Tao suite.
08/03/10 - Koh Tao bis.
04/03/10 - Koh Tao.
02/03/10 - Retour Bangkok.
27/02/10 - Benjamin : 29 ans !
26/02/10 - Chiang Maï bis.
22/02/10 - Alentours de Paï.
17/02/10 - Paï.
16/02/10 - Chiang Maï.
14/02/10 - retour Bangkok.
09/02/10 - Angkor Angkor !
07/02/10 - Angkor Vat bis.
06/02/10 - Angkor Vat.
05/02/10 - Siem Reap.
02/02/10 - Phnom Penh.
27/01/10 - Go Cambodge.
26/01/10 - Saïgon bis
24/01/10 - YouTube.
23/01/10 - Saïgon.
21/01/10 - Nha Trang.
15/01/10 - Quy Nhon.
13/01/10 - Hoi An.
11/01/10 - Hué.
09/01/10 - Ninh Binh.
07/01/10 - Baie d'Along.
05/01/10 - Along city.
03/01/10 - Hanoi bis.
31/12/09 - Hanoi.
25/12/09 - Go Vietnam.
24/12/09 - Luang Prabang bis.
21/12/09 - Luang Prabang.
20/12/09 - Luang Namtha.
15/12/09 - Jungle de Namtha.
14/12/09 - Jungle de Namtha.
13/12/09 - Jungle de Namtha.
12/12/09 - Luang Namtha.
10/12/09 - Udomxai.
09/12/09 - Pak Beng.
08/12/09 - Tat Kuang Si.
07/12/09 - Luang Prabang bis.
06/12/09 - Luang Prabang.
05/12/09 - Vang Vieng suite.
04/12/09 - Vang Vieng bis.
03/12/09 - Vang Vieng.
02/12/09 - Ban Na bis.
01/12/09 - Ban Na.
30/11/09 - Vientiane.
28/11/09 - Go Laos.
27/11/09 - Nong Khaï.
26/11/09 - Ayutthaya bis.
24/11/09 - Ayutthaya.
23/11/09 - Bangkok suite.
12/11/09 - Bangkok bis.
09/11/09 - Bangkok.
05/11/09 - Quit India.
04/11/09 - Kolkata bis.
01/11/09 - Kolkata.
31/10/09 - Vârânasî suite.
28/10/09 - Vârânasî bis.
27/10/09 - Vârânasî.
26/10/09 - Âgrâ suite.
24/10/09 - Taj Mahal.
23/10/09 - Âgrâ bis.
22/10/09 - Âgrâ.
21/10/09 - Jaipur bis.
20/10/09 - Jaipur.
19/10/09 - Pushkar bis.
15/10/09 - Pushkar.
14/10/09 - Udaipur suite.
07/10/09 - Udaipur bis.
06/10/09 - Udaipur.
05/10/09 - Jodhpur bis.
04/10/09 - Jodhpur.
03/10/09 - Jaisalmer bis.
02/10/09 - Désert du Thar bis.
01/10/09 - Désert du Thar.
30/09/09 - Jaisalmer.
29/09/09 - Bîkâner bis.
28/09/09 - Bîkâner.
27/09/09 - New Delhi.
26/09/09 - Delhi bis.
25/09/09 - Delhi.
24/09/09 - Go India.
23/09/09 - Picasa.
19/09/09 - Histoire de mont.
18/09/09 - Histoire de mont.
17/09/09 - Lac Phewa Tal.
16/09/09 - Pokhara.
15/09/09 - Go Pokhara.
14/09/09 - Bandipur.
13/09/09 - Bhaktapur.
12/09/09 - Patan.
11/09/09 - Bodnath.
10/09/09 - Visa Indien.
06/09/09 - Swayambhunath.
03/09/09 - Indra Jatra.
02/09/09 - Katmandou.
30/08/09 - Alix : 25 ans !
25/08/09 - Vol pour le Népal.
24/08/09 - Pandas Géants.
23/08/09 - Retour Chengdu.
20/08/09 - Yuanyang suite.
19/08/09 - Yuanyang bis.
18/08/09 - Yuanyang.
17/08/09 - Kunming.
15/08/09 - Dàli.
12/08/09 - Lijiang bis.
11/08/09 - Lijiang.
10/08/09 - Shangri-La bis.
09/08/09 - Shangri-La.
08/08/09 - Xiàngchéng.
07/08/09 - Litang.
06/08/09 - Kàngding.
05/08/09 - Chengdu.
30/07/09 - Emei Shan suite.
29/07/09 - Mont Emei Shan bis.
28/07/09 - Mont Emei Shan.
27/07/09 - Bouddha Géant.
26/07/09 - Chengdu.
19/07/09 - Remparts de Xi'an.
18/07/09 - Mont Hua Shan bis.
17/07/09 - Mont Hua Shan.
16/07/09 - Qin Shi Huang.
15/07/09 - Xi'àn.
14/07/09 - Train "assis dur".
11/07/09 - Beijing Beijing.
10/07/09 - Beijing toujours.
09/07/09 - Beijing encore.
08/07/09 - Grande Muraille.
07/07/09 - Beijing suite.
03/07/09 - Beijing bis.
02/07/09 - Beijing.
28/06/09 - Transmongolien.
26/06/09 - Ba-yar-stai !
25/06/09 - Gunjin Sum.
24/06/09 - Vallée Dund Bayan.
23/06/09 - Vallée de Khongor.
22/06/09 - Lac Noir.
21/06/09 - Saridiin Khiid.
20/06/09 - Monts Khentii suite.
19/06/09 - Monts Khentii bis.
18/06/09 - Monts Khentii.
17/06/09 - retour Tuuliin Adag.
16/06/09 - Seruun Bulag bis.
15/06/09 - Seruun Bulag.
14/06/09 - Tuuliin Adag bis.
13/06/09 - Vallée Tuuliin Adag.
12/06/09 - Pushing the limits.
11/06/09 - Oulan-Bator la fin.
10/06/09 - Oulan-Bator suite.
05/06/09 - Oulan-Bator.
04/06/09 - Parc Hustain Nuruu.
03/06/09 - Famille Nomade.
02/06/09 - Lac Blanc.
01/06/09 - Erdene Zuu.
30/05/09 - Karakorum.
27/05/09 - Dasvidania !
25/05/09 - Retour Irkoutsk.
24/05/09 - Île d'Olkhon.
19/05/09 - Irkutsk.
18/05/09 - Le Transsibérien.
13/05/09 - Gare Transsibérien.
12/05/09 - La journée la plus longue.
10/05/09 - J-1 !
25/04/09 - Matos & budget !
08/04/09 - Santé & Vaccins.
27/03/09 - Visas & Assurance.
24/02/09 - Genèse du projet.
12/02/09 - Trouver des infos ?
06/02/09 - Enfin le Blog !
01/02/09 - Qui sommes nous ?


Amis ou Liens favoris


Pascal en Asie :)
Taz de Happy Family :)
Carina & Chema :)
Sophie, Zaya et Louis :)
Nelly & Alex :)
Mathilde & Christophe :)
Idan Santhaus :)
Delphine & Vincent :)
Alysée, Rémi & Nicolas :)
Marie en Inde :)
Marie, Thomas & Sébastien :)
Julie & Julien :)
Le Lac Baïkal
Ger to Ger
Urga Tours, notre ami Battsogt
Orphelinat Oulan-Bator
Wwoofing, bosser à l'étranger
Forum Uniterre
J'irai dormir chez vous
Where the hell is Matt ?
Auberges dans le monde
Air Asia
Tiger Airways
Ambassades FR dans le monde
Air Indian Express
Forum du Routard
Voyage Forum
E-voyageur Forum
ID TGV
Couch Surfing
Illico Travel, avion en EU
Auberges de Jeunesses FR
Forum Lonely Planet
SOS Terre Sacrée
Visa Australien
Jetcost
Air Austral





«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

07/08/09 - Litang.


Vendredi 7 août, levé 6h00.


Réveil difficile pour moi car j’ai trop mal dormit. J’ai une bien belle crève et un gros rhum.


Nous prenons les sacs, récupérons notre caution pour la clé de la chambre puis rejoignons la gare routière.


Pas besoin de passer aux rayons X, la nana dort sur son clavier. Nous montrons nos tickets, l’hôtesse nous indique le bus, je charge les sacs en soute puis nous attendons le départ.


Celui-ci ne tarde pas, à 6h30 pétante nous prenons la route. Au bout d’un quart d’heure nous sommes sortit de la ville et nous grimpons vers le col. C’est vertigineux et la route monte fort. J’ai mal au sinus à cause de mon rhum et l’altitude que l’on prend. Ca se transforme en mal de crâne et je m’efforce de me moucher pour déboucher la pression qui finira par s’estompée à la redescente derrière le col.


 

Nous traversons une splendide vallée nommée « Prairie de Tagong » du nom de la bourgade située plus au nord-ouest dans une vallée proche. Cela ressemble a de vertes collines parsemées de maisons tibétaines qui ressemblent à des petits château-forts en pierre. Des chevaux et des yaks parcourent ces immensitées.


Alix et moi ne pouvons nous empêcher de penser à la Mongolie en voyant cela (faut juste remplacer les maisons par des gers)


Régulièrement le chauffeur s’arrête pour refaire le plein non pas de gasoil mais d’eau (j’ai pas encore compris à quoi ça consistait mais je pense à refroidir ou autre le moteur qui doit en baver à cette altitude)


Nous passons plusieurs cols à plus de 4 000 mètres (le plus haut a été je crois à 4 700 mètres) et les paysages sont toujours aussi vert. La vue est magnifique lorsque l’on se rapproche d’une crête. Il n’y a pas de pics déchiquetés couvert de neige mais des sommets à perte de vue.


 

Le midi, le bus s’arrête dans un restaurant routier où l’on peut manger locale. Nous prenons des pommes de terre à la viande de yak très épicées (30 yuans les deux grosses assiettes)


Enfin nous arrivons à Litang vers 17h00. Après presque dix heures de route, aucune pause depuis 14h00, Alix est en furie à cause d‘un besoin pressant. L’altitude de la ville (4014 mètres) nous coupe le souffle lorsque nous prenons nos sacs sur le dos. En plus mon nez bouché m’empêche de respirer comme je veux alors je m’essouffle encore plus vite. Du coup on avance comme des larves asthmatiques pour sortir de la gare routière. Un tibétain nous chope au passage pour nous inviter dans la meilleure guesthouse de Litang où il y a de l’eau chaude, la tv, un bar et de toute façon c’est la seule du village.



Litang est célèbre pour être la ville natale de deux dalaï-lamas mais aussi car il paraitrait, que c’est ici que la révolte tibétaine contre l’occupant chinois aurait débuté, en 1956. Celle-ci se serait étendue ensuite à la région du Kham puis à la région de l’Amdo et enfin au Ü-Tsang avant de couvrir l’ensemble du territoire. En 1959 Lhassa est mise à feu et à sang et le Dalaï-lama s’exile en Inde.


La campagne chinoise visant à développer le grand Ouest du pays a ici à peine entaillé la culture tibétaine. Les nomades et les Khampas (les habitants du Kham) vivent en paix avec leurs yaks, leurs peaux de moutons, leur thé au beurre et leurs motos customs (ouais c’est récent mais c’est réel J )  



Nous arrivons donc, 50 mètres après la gare routière, au « Potala Inn » où nous prenons un lit, un matelas par terre plus tôt, pour 20 Yuans par tête. Les douches ne fonctionnent pas ou plutôt celles publiques. Il est cependant possible d’aller dans les douches privées des chambres au tarif beaucoup plus élevé, ce qui a le don d’énerver évidemment les occupants J



Nous tentons une excursion à la gare routière pour prendre nos billets de bus pour Xiàngchéng mais évidemment il n’y a pas de bus. On commence à s’y faire. Du coup en rentrant à l’auberge nous rencontrons une dizaine de personnes comme nous qui n’ont pas de bus. Déjà un groupe de six personnes ont organisé un voyage en minibus pour partager les frais et partent le lendemain matin.

Nous aurions voulu rester peut-être une journée de plus sur Litang mais il parait difficile de partir pour Xiàngchéng et donc nous rejoignons un second groupe dans un autre minibus. Nous ferons donc la connaissance de Idan, un saxophoniste israélien habitant New-York, Tariq, un étudiant anglais en finance habitant Portsmouth et deux étudiantes espagnoles en architecture, Belen et Almu. Le rendez-vous est pris pour le départ à 9h00 le lendemain matin pour savoir si d’autres personnes ne se sont pas déjà rajouté dans le minibus.


 

La culture tibétaine étant encore forte dans cette région, il est possible de voir sur les environs de Litang, un enterrement céleste.


Dans la pratique, a 4 000 mètres d’altitude et avec le froid il est impossible de creuser un trou pour enterrer les morts. Donc les tibétains brûlent les cadavres sur des brasiers ou alors les font découper en 108 morceaux par un lamas ou un boucher pour les plus fortunés.


108 c’est un chiffre sacré chez les bouddhistes.


Les 108 morceaux de chairs sont donc étalées sur les pierres, le cerveau et les os seront quand à eux broyés et mélangés à de la farine d’orge. Les vautours (qui sont vénérés et considéré comme des manifestations de divinités féminines assez proche des harpies) dépècent les lambeaux de chairs puis s’envolent dans le ciel.


Cela parait sauvage mais c’est une façon d’offrir son corps avec générosité au cycle de la vie.


Le bouddhiste pense que le corps sert uniquement à accueillir l’âme pendant la vie terrestre. Lorsque ce corps n’a plus de « piles » l’âme le quitte et donc il perd toute son utilité.


De plus pour la médecine tibétaine (c’est une des trois grandes médecines traditionnelles chinoises si l’on peut dire), ces enterrements servent à autopsier les cadavres pour connaitre les raisons de la mort.


Les chinois ont interdit cette pratique pendant 10 ans après avoir envahit le Tibet en 1960. Mais les tibétains ont regagné leur droits religieux. Il n’en reste pas moins que pour les chinois, ces enterrements et le fait que certaine sectes bouddhistes utilisent les crânes des défunts comme tasse de thé sacrée, leur ont servit d’accusation de mœurs sauvages envers les tibétains.


Pour voir ce genre de chose à Lhassa, il est nécessaire d’avoir une autorisation chinoise (un permit de 650 € si vous voulez) mais a Litang, si l’on passe pas loin d’un enterrement, les Khampas nous interpellent pour venir assister à la « cérémonie » si l'on peut l'appeler comme cela.


Alix et moi n’avons pas osé y assister par respect mais on a pas pris le temps non plus d’y jeter un œil.


Par contre tout ceux que nous avons rencontré qui y sont allé nous ont raconté que le lama (ou le boucher pour certain) n’était pas en habit mais dans une sorte de sac poubelle géant, que c’était situé près d’une décharge, qu’ils avaient été encouragé à se rapprocher et que les autres tibétains spectateurs prenaient leur déjeuné pas loin. La scène n’est pas très jolie mais bon c’est authentique J 


Nous aimons déjà ce village. La fatigue et l’altitude ne nous empêchent pas d’aller faire un tour hors de la ville pour nous rapprocher du monastère qui surplombe la ville. Il y a une muraille de chörtens (la stupas tibétaine) qui entoure la lamaserie et nous croisons de nombreux pèlerins qui nous encouragent à aller l’a visiter. Le manque d’oxygène prenant le dessus, nous stoppons sur une bute de terre pour regarder le paysage magnifique avec le coucher du soleil, les drapeaux de prières de toutes les couleurs claquant au vent et le tintement des cloches.


 

A la redescente, les enfants qui ont entre 4 et 10 ans accourent pour être pris en photo et ont déjà conscience de ce qu’est l’argent J Les villageois sont charmant, nous nous sentons à l’aise et sourions à chaque visage rencontré. Chose que nous avions un peu oublié depuis la Mongolie.


La fièvre à raison de moi de même que l’altitude je pense. Je vais vite me coucher avec un léger mal de tête mais c’est surtout les frissonnements et l’impossibilité de respirer par le nez qui m’embêtent pendant la nuit.  


Galerie : Litang.



Alix & Benjamin.



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 15:59, le jeudi 13 août 2009 dans d. Chine juillet 2009, Litang Xian
Mots clefs :

06/08/09 - Kàngding.


Jeudi 6 août, levé 7h00.


Bus à 8h00 pour Kàngding. huit heures de route, 119 Yuans par personne.


Il y a quelques tibétains et beaucoup de Han avec nous. Par moment on entend un type bien racler le fond de sa gorge pour lâcher un crachat digne des plus dégueulasses. Nous évitons de poser les sacs par terre du coup J


Juste à côté de nous, une jeune femme qui accompagne un vieillard, psalmodie inlassablement des mantras bouddhiques en faisant rouler une par une les 108 boules de son chapelet.


La mantra c’est une sorte de formule que les bouddhistes répètent de nombreuses fois en suivant un certain rythme.


Etymologiquement, « man » vient de « manas » qui voudrait dire « outil de l’esprit » et « -tra » voudrait dire « protection ». Le mantra serait donc une protection de l’esprit. Il sert principalement de support pour la méditation et permet de canaliser le mental et la concentration.


Le mantra national du Tibet est le fameux « mani » prononcé « Om mani padme hum ».

 

Nous prenons la sortie de la ville direction l’ouest du Sichuan, les montagnes ne tardent pas à pointer le bout de leur sommet. Nous commençons l’ascension dans un paysage alpin.


Le trajet se passe bien et nous arrivons un peu avant 15h00 dans Kàngding, située à 2 616 mètres d’altitude, nichée au cœur d’une vallée profonde où se rejoignent deux rivières. La montagne Gonggâ Shan surplombe la région du haut de ces 7 556 mètres (notre bon vieux mont Blanc, 4 810 mètres, ouais tout de suite ça calme)


Kàngding fut un important centre de marchandises chinoises et tibétaines pendant des siècles où il s’échangeait surtout de la laine et des herbes du haut plateau tibétain contre le fameux thé du Ya’an, (région du Sichuan où le thé fut découvert)


Depuis bien longtemps maintenant, la ville sert de poste-frontière sur la route qui mène à Lhassa.


L’aéroport fini en 2008 est le deuxième aéroport le plus haut du monde avec 4 280 mètres d’altitude. Il est situé très loin de la ville au sommet du col.


Pour 2015 le gouvernement chinois souhaite ouvrir une autoroute qui rejoindra Kàngding à Lhassa (l’autoroute la plus haute du monde ?)


La parisienne Alexandra David-Neel y aurait séjourné pendant toute la période de la seconde guerre mondial (39-45) et logeait dans un des temples taoïstes qui surplombe la ville.


Enfin, une chanson d’amour inspirée du paysage local est connue dans tout le pays et l’on peut voir à l’heure actuelle, une fois au sommet du col, « The love song of Kàngding » dessiné à l’aide de pierres blanche sur l’une des montagnes. 

 

Nous débarquons nos sacs et sortons de la gare routière pour nous faire harceler par des dizaines de tibétains qui souhaitent nous offrir le couvert, un lit ou nous conduire à la prochaine ville.


Nous passons à travers en leur souriant, Alix est un peu effrayée car les tibétains n’ont pas le visage plat des Han. Ici c’est plutôt ambiance sud américaine. Le teint est mate, les cheveux long et très noir, le visage charismatique, des vêtements de couleur noir principalement, des motos customs, des chapeaux style western. Si l’on ne fait pas attention aux détails l’on pourrait croire que nous sommes au Chili ou en Argentine.


 

Les gens n’ont pas peur de venir vers nous pour nous observer de très près. Tous tentent une approche oral mais la barrière de la langue ne laisse comme réponse que des sourires. Les tibétains sont beaucoup plus avenant que les Han.


La ville compte une large majorité de chinois Han et on sent bien à la vue des soldats et de la police qu’ils surveillent de près ce qu’il se passe.


Nous traversons la ville à pied toujours à la recherche des auberges indiquées sur notre Lonely Planet mais aucune d’entre elle n’existe à l’heure actuelle… Nous revenons finalement vers la gare routière où nous posons nos sacs. Je vais au guichet demander nos billets de bus pour le lendemain pour rejoindre Xiàngchéng, la ville la plus proche de la frontière avec le Yunnan, la province que nous souhaitons atteindre. La femme du guichet, ne parlant pas un mot d’anglais, me fait comprendre, 20h00.


Avec Alix on se demande si il y a un bus à 20h00, auquel cas nous n’aurions pas à dormir et payer une chambre ici, vu les quatorze heures de trajet, cela nous parait possible.


On se demande aussi si les billets pour le lendemain peuvent être réservé uniquement à partir de 20h00, et là par contre nous devrions tout de suite chercher une chambre pas cher car les hôtels du coin proposent des prix exorbitant.


Nous ressortons donc et finalement, à même pas 100 mètres de la gare routière, nous trouvons un petit hôtel qui fait la chambre à 80 Yuans, ce qui nous fait 40 chacun, ça reste dans nos prix.


 

Arrive 19h30 et donc nous retournons à la gare. Des dizaines et des dizaines de chinois sont déjà à faire la queue. On comprend que la réservation se fait donc à partir de 20h00... On se met dans la file.


J’arrive au guichet, il est 19h50, la femme me fait comprendre que « Non, 20h00?! »


On a pas tout compris mais on s’est remis dans la file d’attente du coup, à priori nous étions arrivé 10 minutes trop tôt…


20h10 nous sommes de nouveau devant la nana, et là elle me dit « Non, pas de bus, le prochain est dans deux jours » grosso-modo.


Je l’a regarde en lui disant qu’elle se fou de ma gueule, que je suis venu depuis 15h00 lui demander pour Xiàngchéng et qu’elle m’annonce maintenant qu’il n’y a pas de bus le lendemain… Notre Lonely Planet est complètement à la ramasse concernant les horaires des bus dans cette partie de la Chine.


Du coup je demande pour rejoindre Litang, la ville juste avant Xiàngchéng mais elle ne comprend rien et appel un type de la sécurité pour venir nous chercher et nous expliquer le problème. Le type me dit qu’il n’y a pas de bus pour Xiàngchéng ni pour Litang. Nous voilà bien avancé…


Nous ressortons de la gare et nous croisons deux chinois Han qui nous interpellent car nous sommes étrangers. Nous profitons qu’ils parlent anglais pour leur demander de nous aider à prendre des billets.


S’en suit une scène de fou. Le Han qui parle anglais nous demande c’est quoi notre objectif, pourquoi aller là-bas ? Nous lui répondons que nous voulons rejoindre Shangri-la. Il ne connait pas Shangri-la et demande à son ami. Celui-ci connait mais il dit que ce n’est pas une ville mais une région du Yunnan.


Alors on lui explique qu’en effet il y a confusion, la région s’appelle ainsi mais il y a bien une ville du même nom. Alors je lui sors le nom en chinois, Zhongdian. Il se retourne vers son ami qui ne connait pas non plus apparemment. A ce moment, une tibétaine qui trainait autour de nous s’approche et rentre dans la discussion avec les deux autres. Ils parlementent pendant bien 5 minutes avant qu’un autre tibétain s’approche lui aussi, puis ses copains et c’est tout le regroupement tibétain qui squattait le devant de la gare qui commence à se tourner vers nous. Le ton s’élève puis finalement notre chinois se retourne vers nous pour nous répondre qu‘il n‘y a pas de bus direct Kàngding - Shangri-la…


Je lui explique que nous voulons rejoindre Litang ou Xiàngchéng avant d’aller à Shangri-la.


Alors il se propose de nous aider au guichet pour les billets. Nous retournons dans la gare en laissant la mini-émeute derrière nous.


Notre ami revient en nous expliquant que le bus pour Xiàngchéng est plein en réalité et que le prochain est le surlendemain, qu’il faudra revenir à 20h00 pour réserver. 


La bonne blague !


 

Alors on redemande pour Litang. Le type retourne voir le panneau d’affichage et nous aide à prendre nos billets. Il y a bien un bus où il reste de la place.. 88,50 Yuans par personne. Ouff…


Durant le trajet pour venir jusqu’à Kàngding j’ai pris froid dans le bus je suppose car je me sens fiévreux et un peu enrhumé (ou alors c‘est un coup de Manu qui nous a refilé sa crève mouhahaha). Nous ressortons de la gare routière content d’avoir nos billets et rentrons nous coucher tôt car le bus part à 6h30 du matin.


Galerie : Kàngding. 



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 15:52, le jeudi 13 août 2009 dans d. Chine juillet 2009, Kangding
Mots clefs :
Page précédente
Page 2 sur 2
Page suivante