.
.

Menu


Accueil
Qui sommes-nous ?
La carte des lieux visités
Livre d'or
Archives
E-mail


Nbre de Visiteurs

Depuis le 01/02/2009



Rubriques


a. Avant le depart
b. Russie Mai 2009
c. Mongolie Juin 2009
d. Chine juillet 2009
e. Nepal Septembre 2009
f. Inde Octobre 2009
g. Thailande Novembre 2009
h. Laos Decembre 2009
i. Vietnam Janvier 2010
j. Camboge Fevrier 2010
k. Thailande Fevrier 2010
l. Malaisie Mars 2010
m. Indonesie Avril 2010
n. Australie Mai 2010
o. Nlle Caledonie Juillet 2010
p. Nlle Zelande Aout 2010
q. Australie Septembre 2010
r. Singapour Septembre 2010
s. Malaisie Septembre 2010
t. Angleterre Septembre 2010
u. France Septembre 2010


Derniers articles


01/05/10 - Conclusion Asie.
30/04/10 - Rizières de Bali.
28/04/10 - Retour à Ubud.
27/04/10 - Les îles Gili.
21/04/10 - Go Lombok.
19/04/10 - Gunung Batur.
18/04/10 - Bali bis.
17/04/10 - Bali.
16/04/10 - Ubud.
15/04/10 - Cemero Lawang.
12/04/10 - Yogyakarta.
11/04/10 - Borobudur.
10/04/10 - Yogyakarta.
08/04/10 - Jakarta.
07/04/10 - Trans Sumatran.
06/04/10 - Trans Sumatran.
05/04/10 - Trans Sumatran.
04/04/10 - Lac Toba bis.
03/04/10 - Lac Toba.
02/04/10 - Dumaï.
01/04/10 - Melaka.
30/03/10 - Kuala Lumpur.
27/03/10 - Krabi.
23/03/10 - Karon & Kata.
10/03/10 - Phuket.
17/03/10 - Koh Samui.
14/03/10 - Koh Phangan.
10/03/10 - Koh Tao suite.
08/03/10 - Koh Tao bis.
04/03/10 - Koh Tao.
02/03/10 - Retour Bangkok.
27/02/10 - Benjamin : 29 ans !
26/02/10 - Chiang Maï bis.
22/02/10 - Alentours de Paï.
17/02/10 - Paï.
16/02/10 - Chiang Maï.
14/02/10 - retour Bangkok.
09/02/10 - Angkor Angkor !
07/02/10 - Angkor Vat bis.
06/02/10 - Angkor Vat.
05/02/10 - Siem Reap.
02/02/10 - Phnom Penh.
27/01/10 - Go Cambodge.
26/01/10 - Saïgon bis
24/01/10 - YouTube.
23/01/10 - Saïgon.
21/01/10 - Nha Trang.
15/01/10 - Quy Nhon.
13/01/10 - Hoi An.
11/01/10 - Hué.
09/01/10 - Ninh Binh.
07/01/10 - Baie d'Along.
05/01/10 - Along city.
03/01/10 - Hanoi bis.
31/12/09 - Hanoi.
25/12/09 - Go Vietnam.
24/12/09 - Luang Prabang bis.
21/12/09 - Luang Prabang.
20/12/09 - Luang Namtha.
15/12/09 - Jungle de Namtha.
14/12/09 - Jungle de Namtha.
13/12/09 - Jungle de Namtha.
12/12/09 - Luang Namtha.
10/12/09 - Udomxai.
09/12/09 - Pak Beng.
08/12/09 - Tat Kuang Si.
07/12/09 - Luang Prabang bis.
06/12/09 - Luang Prabang.
05/12/09 - Vang Vieng suite.
04/12/09 - Vang Vieng bis.
03/12/09 - Vang Vieng.
02/12/09 - Ban Na bis.
01/12/09 - Ban Na.
30/11/09 - Vientiane.
28/11/09 - Go Laos.
27/11/09 - Nong Khaï.
26/11/09 - Ayutthaya bis.
24/11/09 - Ayutthaya.
23/11/09 - Bangkok suite.
12/11/09 - Bangkok bis.
09/11/09 - Bangkok.
05/11/09 - Quit India.
04/11/09 - Kolkata bis.
01/11/09 - Kolkata.
31/10/09 - Vârânasî suite.
28/10/09 - Vârânasî bis.
27/10/09 - Vârânasî.
26/10/09 - Âgrâ suite.
24/10/09 - Taj Mahal.
23/10/09 - Âgrâ bis.
22/10/09 - Âgrâ.
21/10/09 - Jaipur bis.
20/10/09 - Jaipur.
19/10/09 - Pushkar bis.
15/10/09 - Pushkar.
14/10/09 - Udaipur suite.
07/10/09 - Udaipur bis.
06/10/09 - Udaipur.
05/10/09 - Jodhpur bis.
04/10/09 - Jodhpur.
03/10/09 - Jaisalmer bis.
02/10/09 - Désert du Thar bis.
01/10/09 - Désert du Thar.
30/09/09 - Jaisalmer.
29/09/09 - Bîkâner bis.
28/09/09 - Bîkâner.
27/09/09 - New Delhi.
26/09/09 - Delhi bis.
25/09/09 - Delhi.
24/09/09 - Go India.
23/09/09 - Picasa.
19/09/09 - Histoire de mont.
18/09/09 - Histoire de mont.
17/09/09 - Lac Phewa Tal.
16/09/09 - Pokhara.
15/09/09 - Go Pokhara.
14/09/09 - Bandipur.
13/09/09 - Bhaktapur.
12/09/09 - Patan.
11/09/09 - Bodnath.
10/09/09 - Visa Indien.
06/09/09 - Swayambhunath.
03/09/09 - Indra Jatra.
02/09/09 - Katmandou.
30/08/09 - Alix : 25 ans !
25/08/09 - Vol pour le Népal.
24/08/09 - Pandas Géants.
23/08/09 - Retour Chengdu.
20/08/09 - Yuanyang suite.
19/08/09 - Yuanyang bis.
18/08/09 - Yuanyang.
17/08/09 - Kunming.
15/08/09 - Dàli.
12/08/09 - Lijiang bis.
11/08/09 - Lijiang.
10/08/09 - Shangri-La bis.
09/08/09 - Shangri-La.
08/08/09 - Xiàngchéng.
07/08/09 - Litang.
06/08/09 - Kàngding.
05/08/09 - Chengdu.
30/07/09 - Emei Shan suite.
29/07/09 - Mont Emei Shan bis.
28/07/09 - Mont Emei Shan.
27/07/09 - Bouddha Géant.
26/07/09 - Chengdu.
19/07/09 - Remparts de Xi'an.
18/07/09 - Mont Hua Shan bis.
17/07/09 - Mont Hua Shan.
16/07/09 - Qin Shi Huang.
15/07/09 - Xi'àn.
14/07/09 - Train "assis dur".
11/07/09 - Beijing Beijing.
10/07/09 - Beijing toujours.
09/07/09 - Beijing encore.
08/07/09 - Grande Muraille.
07/07/09 - Beijing suite.
03/07/09 - Beijing bis.
02/07/09 - Beijing.
28/06/09 - Transmongolien.
26/06/09 - Ba-yar-stai !
25/06/09 - Gunjin Sum.
24/06/09 - Vallée Dund Bayan.
23/06/09 - Vallée de Khongor.
22/06/09 - Lac Noir.
21/06/09 - Saridiin Khiid.
20/06/09 - Monts Khentii suite.
19/06/09 - Monts Khentii bis.
18/06/09 - Monts Khentii.
17/06/09 - retour Tuuliin Adag.
16/06/09 - Seruun Bulag bis.
15/06/09 - Seruun Bulag.
14/06/09 - Tuuliin Adag bis.
13/06/09 - Vallée Tuuliin Adag.
12/06/09 - Pushing the limits.
11/06/09 - Oulan-Bator la fin.
10/06/09 - Oulan-Bator suite.
05/06/09 - Oulan-Bator.
04/06/09 - Parc Hustain Nuruu.
03/06/09 - Famille Nomade.
02/06/09 - Lac Blanc.
01/06/09 - Erdene Zuu.
30/05/09 - Karakorum.
27/05/09 - Dasvidania !
25/05/09 - Retour Irkoutsk.
24/05/09 - Île d'Olkhon.
19/05/09 - Irkutsk.
18/05/09 - Le Transsibérien.
13/05/09 - Gare Transsibérien.
12/05/09 - La journée la plus longue.
10/05/09 - J-1 !
25/04/09 - Matos & budget !
08/04/09 - Santé & Vaccins.
27/03/09 - Visas & Assurance.
24/02/09 - Genèse du projet.
12/02/09 - Trouver des infos ?
06/02/09 - Enfin le Blog !
01/02/09 - Qui sommes nous ?


Amis ou Liens favoris


Pascal en Asie :)
Taz de Happy Family :)
Carina & Chema :)
Sophie, Zaya et Louis :)
Nelly & Alex :)
Mathilde & Christophe :)
Idan Santhaus :)
Delphine & Vincent :)
Alysée, Rémi & Nicolas :)
Marie en Inde :)
Marie, Thomas & Sébastien :)
Julie & Julien :)
Le Lac Baïkal
Ger to Ger
Urga Tours, notre ami Battsogt
Orphelinat Oulan-Bator
Wwoofing, bosser à l'étranger
Forum Uniterre
J'irai dormir chez vous
Where the hell is Matt ?
Auberges dans le monde
Air Asia
Tiger Airways
Ambassades FR dans le monde
Air Indian Express
Forum du Routard
Voyage Forum
E-voyageur Forum
ID TGV
Couch Surfing
Illico Travel, avion en EU
Auberges de Jeunesses FR
Forum Lonely Planet
SOS Terre Sacrée
Visa Australien
Jetcost
Air Austral





«  Avril 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 

08/04/10 - Jakarta.


Jeudi 08 avril.


Je me réveil à 8h00 en pleine forme et de bonne humeur. Alix ouvre les yeux doucement et nous descendons pour prendre un petit déjeuner avant de remonter nous reposer jusqu'à 12h00, l'heure du check out pour quitter la chambre.


Arrivée à Jakarta.

On a décidé de quitter Jakarta rapidement car la ville n'a véritablement aucun intérêt. Après le déjeuner, nous quittons la rue Jalan Jaksa à pieds avec nos sacs pour rejoindre la gare ferroviaire Pasar Senen. Faut savoir qu'il y a bien 5 ou 6 gares dans la ville et chacune possède un tarif différent selon les destinations ou alors ne desserve qu'une partie de l'île.


Au bout de trente minutes à peine, on arrive à la gare et je laisse Alix avec les sacs pour trouver des billets. Le guichet de notre train est fermé mais en demandant à un garde, il m'accompagne jusqu'à d'autres guichets qui s'occupent des réservations. J'achète deux places en classe bisnik, c'est la classe assise avec ventilo, juste en dessous il y a la classe économique, assise, sans ventilo et avec cinq indonésiens au mètre carré.


Notre train doit partir vers 20h00 et arrivera à 4h30 à Yogyakarta, notre prochaine destination.


Du coup on repart avec nos sacs et allons au McDonald qu'on a vu en passant pour prendre le frais, une glace et patienter jusqu'au soir.



Le centre ville de Jakarta c'est des grands immeubles, des centres d'affaires, des grands centres commerciaux, des fastfoods, des rues embouteillées... Les bidonvilles encerclent la capitale et s'étalent sur des kilomètres.


Jakarta est la capitale de l'Indonésie et est située sur l'île de Java. Au temps des Indes néerlandaises, elle se nommait Batavia et était la capitale de la colonie. Batavia avait été elle-même construite sur les ruines de la ville de Jayakarta.


Du faite que la ville soit au bord de la mer de Chine et qu'une dizaine de rivières s'y rejoignent, Jakarta est comme un trou humide qui s'inonde à la moindre occasion. Et évidemment ce sont les bidonvilles qui endurent le plus ces problèmes. 


Vers 19h00 nous retournons à la gare, le train est censé partir à 20h15 mais à peine sommes nous embarqués que le train démarre... Il est 19h30. On a bien fait de ne pas arriver trop tard...


La blague c'est qu'on a payé pour avoir un ventilateur mais le notre tourne sans palmes du coup il fait du bruit sans faire d'air... On est assis sur des banquettes très raides. On ouvre les fenêtres en grand pour avoir un minimum d'aération quand même.


Le trajet se passe comme habituellement de mon côté. Je ne dors pas ou peu. Par contre Alix devient folle à cause de la chaleur, du bruit et de l'inconfort. Je comprend qu'on a trop enchainé ces derniers jours. Il va falloir se poser un temps à Yogyakarta avant de repartir. Le problème c'est que l'Indonésie est un très grand pays et que les transports sont très long et inconfortables.


Alix, toujours avec le sourire :o)

En face de moi, un indonésien s'endort comme un bébé. Ils me font halluciner ces gens, ils dorment dans n'importe quelle position, qu'il y ai du bruit ou pas. Ils sont épatants.


Vers 22h00, on a le droit à nos vendeurs ambulants comme c'est toujours le cas depuis la Russie jusqu'au bout de l'Asie. "Allez allez debout tout le monde ! Je vend des chips, des éponges magiques, des criquets en plastiques qui font cri cri cri et des cigarettes !"


Sérieusement mais qui c'est qui achète ces merdes pareils ?!!


Plus tard on a droit aux vendeurs de bouffes avec leurs voix à la tonalité régulière, toujours le même tempo et le même enthousiasme. "Nasi... Nasi Goreng... Nasi..." "Bothol, bothol, bothol..." On dirait des zombies avec des encensaires qui récitent des mantras.


Ils passent quatre fois dans l'allée au cas où quelqu'un ne les aurait pas vu ou entendu et quand ils passent devant un blanc c'est toujours la pause pour faire comprendre qu'il vend quelque chose au cas où le blanc n'aurait pas comprit.



Le nom de Java provient du sanskrit (l'écriture indienne) Javadvipa, qui veut dire l'île du millet. C'est sous ce nom que l'île est désignée dans l'épopée indienne du Ramayana.


Les fameux chinois de Taïwan qui se sont installés vers 3 000 an avant J.C. ont rapporté avec eux la culture du millet et du riz principalement.


Comme partout en Asie, mais sur une île comme ici plus qu'ailleurs, c'est le développement des rizicultures irriguées qui permirent aux peuples de se développer et ainsi former de puissants royaumes.


L'île s'étire d'est en ouest sur plus de 1 000 km soit presque la longueur de la France.


Java est l'île l'a plus peuplée de l'Indonésie avec plus de 60% de la population totale du pays.


Du coup à partir de 1995, le gouvernement colonial hollandais avait lancé un programme politique encourageant les habitants de Java à s'installer dans d'autres îles moins peuplées. Le gouvernement de l'Indonésie indépendante a poursuivie le programme mais les résultats restes très mitigés selon les régions et a souvent provoqué des conflits entre habitants d'origines et migrants. Le programme a été arrêté depuis 2002.


Scout toujours...



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:39, le jeudi 29 avril 2010 dans m. Indonesie Avril 2010, Jakarta
Mots clefs :

07/04/10 - Trans Sumatran.


Java, c'est un groupe parigot !


Mercredi 07 avril.


La nuit fut longue et difficile mais on s'habitue à tout à force. On a l'impression que cela fait une semaine qu'on est partit.


Vers 5h00 du matin, comme d'habitude, pause petit dej' mais de moins en moins de monde sort pour manger et nous on reste pour dormir.


On se réveille vers 9h00 parce que le chauffeur se tape un délire et remet de la musique à fond pour se tenir éveillé. Nous sommes dans la ville de Bandarlampung.


Vers 10h00 nous arrivons à voir la mer au loin. C'est presque rassurant. On arrive bientôt au port d'embarcation.


Une vendeuse ambulante.

Finalement vers 12h00 on passe au guichet du ferry qui se trouve à Bakauheni. Le bus s'arrête et des types en civiles nous voit à travers la fenêtre en nous pointant du doigt. Ils accourent vers le bus et montent pour se diriger vers nous avec un air de douanier. Ils nous demandent nos passeports. Ils se l'a jouent un peu trop mais bon on a pas le choix. Après quoi ils partent avec nos passeports sans rien dire. Moi je veux me lever et Alix aussi mais l'un d'eux nous sourit et nous fait comprendre qu'ils vont revenir. Le type avec nos papiers descend du bus, s'avance vers un jeune assis sur une chaise et lui montre les passeports. Le jeune lui fait un signe de tête puis les types nous ramènent nos papiers.


On embarque enfin sur le ferry, le bus stop dans la grande cale. Tout le monde descend. Il fait une chaleur pas croyable dehors. Ma crève c'est transformé en gros rhum.


On suit les gens qui grimpent à l'étage dans une grande salle avec des bancs. On s'assoit avec Alix et on attend. Vu qu'on est les seuls blancs du ferry, on attire la curiosité et certains viennent nous voir pour pratiquer un peu leur anglais.


On fait la connaissance d'un type en particulier, qui nous explique comment sont organisés les sièges.


Le premier quart est climatisé avec télévision, il faut payer dans les 5 ou 10 000 Rupiahs. Le second quart où nous sommes possède des ventilateurs et il y a un musicien avec tout son attirail pour pouvoir faire du karaoké car ils sont friands de karaoké comme partout en Asie. C'est un peu leur moment de gloire sur scène sauf que personne ne les écoute en général... Il faut payer 3 000 Rupiahs pour rester ici.


Enfin le dernier quart, le plus grand et là où il y a le plus de monde, est gratuit mais il n'y a pas de ventilos, pas de clim, pas de tv, pas de karaoké. Il fait super lourd, il n'y a pas d'air.


On décide de se déplacer dans celui-là pour ne pas payer les sièges.


Au bout d'un long moment, le ferry se met à bouger et nous quittons Sumatra pour rejoindre Java.


Je sors sur le pont pour voir la mer. Le soleil cogne très très fort. Dans le détroit l'on peut voir des îlots et Java n'est pas très loin car on voit l'île depuis Sumatra.


Il y a à côté des toilettes, des salles de prières pour les musulmans. Je me rafraichis un peu et retourne m'assoir avec Alix.


Pendant le trajet, on a pas le droit au karaoké ou à la télé mais on a mieux ! Ce sont des vendeurs ambulants qui font des allers et retours pour qu'on achète des tas de trucs. Certains vont même jusqu'à mettre en scène leur discours comme on peut le voir dans les marchés ou au télé-achat.


En forme !

L'un d'eux vend de la colle et fait tout un spitch sur la qualité de sa glue révolutionnaire qui peut tout réparer en moins de 30 secondes chrono. Il prend une tong qu'il casse en deux devant les yeux des gens puis l'a recolle en tenant fermement les deux bouts. Après quoi il tape la tong contre un pilier de la salle, tire sur les bouts, demande à un spectateur de tirer avec lui et les deux morceaux de se décolle pas. REVOLUTIONNAIRE ! On vous l'a dit !


C'est la foire aux produits miracles et aux mises en scènes farfelues. Il y a des "gueuleurs" de foire, des démonstrations et des magiciens. Certaines femmes n'hésitent pas à répliquer en rigolant, ce qui fait marrer les gens qui l'entendent. C'est bonne ambiance.


Trois types qui étaient sur le côté et qui regardaient tout ça, se mettent finalement à se préparer. Ils enfilent un vêtement et un petit chapeau rond sur la tête puis s'avance vers l'assemblée. Le premier, qui porte une belle grosse moustache et sue à grosses gouttes, commence un nouveau spitch qui dure plusieurs minutes. On ne comprend rien mais à voir la tête d'une des femmes qui l'a tourne en faisant la grimace, ça à l'air bizarre son truc.


Notre copain qui parle anglais est revenu nous voir et nous explique qu'ils vont couper des bras avec des haches mais que c'est de la magie... On s'attend à tout avec eux.


Finalement le second type qui est plus fin et plus jeune s'avance à la place du premier pour faire son sptich à lui et demande au troisième derrière lui de s'avancer. Je comprend qu'il parle d'un produit liquide dans une bouteille qui apparemment va avoir un rôle important dans ce qu'ils préparent...


Le type qui parle attrape le bras de son copain qui fait mine de rester sérieux. Après quoi le gars fait une sorte de méditation à voix haute tout en gesticulant comme si il était un moine shaolin sauf que ça faire rire les gens et que lui même se met à sourire à la fin.


Enfin, il attrape une aiguille à tricoter et l'a plante de part en part dans la peau du bras de son collègue.


Le type ne réagit même pas. Un peu de sang se met à couler et il éponge avec un tissu imbibé de son produit miracle qui apparemment doit stoper l'écoulement du sang. Ce qui advient.


Le mec se balade dans les allées pour bien montrer que ce n'est pas une blague.


Bref un autre discours et enfin notre bonhomme s'attrape la langue avec les doigts, l'a tire, et à l'aide d'une scie, se coupe un bon morceau avant de faire pareil avec son bras... Il saigne beaucoup mais il fou des gouttes de son produit miracle ce qui stop directement l'écoulement.


Tout le monde n'avait pas l'air d'aimer le spectacle. En tout cas, ça restait bonne ambiance encore une fois.


Plusieurs fois, on monte chacun son tour sur le pont pour prendre l'air car il doit faire presque 45°C dans le ferry et surtout il n'y a pas d'air. Mais sur le pont, le soleil tape extrêmement fort.


Le détroit des sondes est plus intéressant que le détroit de Melaka car il y a des îles éparpillées et il est plus petit.


Le transport du bétail vers l'île de Java.

Après un peu plus de deux heures de traversée, nous retournons au bus où les chauffeurs et plusieurs passagers sont déjà installés avec la clim. Ils se matent des séries comiques indonésiennes qui ressemblent plus à ce qu'on peut voir en France mais toujours avec une histoire cucu la praline d'un type amoureux et d'une fille dont le cœur balance. Enfin la qualité est bien meilleure que ce qu'on a vu ailleurs.


Arrivé à Java, le bus quitte le ferry et nous traversons la ville de Merak pour rejoindre rapidement la voie rapide. Plus rien à voir avec Sumatra, on a droit à une belle ligne droite, bien goudronnée, bien plate, l'île est toute plate et on voit loin. Les panneaux ressemblent à des panneaux d'autoroute en France.


Vers 16h00 on arrive à Jakarta, du moins dans sa banlieue. Il y a des bouchons et je rigole en voyant un vieux chauffeur de taxi qui nous a vu à travers les fenêtres. Le type prend son véhicule et rattrape le bus puis le double et comme de par hasard, se dirige à la même gare routière que nous. Notre bus s'arrête, nous descendons pour récupérer nos sacs en espérant qu'ils n'aient pas été débarqué avant.


Heureusement ils sont encore là.


Et le petit vieux du taxi est là pour proposer ses services hors de prix. Evidemment il se forme tout un attroupement autour de nous pour nous emmener partout et nul part.


J'essaye de me renseigner au guichet mais il n'y a personne, j'essaye de trouver une solution dans le Lonely Planet mais il n'y a rien. Du coup on est obligé de leur faire confiance et on négocie un bémo pour le centre ville sans savoir trop les tarifs du coin.


On paye 20 000 par tête ce qui nous parait pas trop cher mais le chauffeur du bémo n'arrête pas de rigoler en nous parlant et fait passer le mot aux gents autour de lui. Avec la fatigue, on a pas envie de rigoler avec lui et il nous gonfle sérieux à force...


A chaque fois qu'un passager monte, le chauffeur lui raconte le coup des deux touristes blancs et se fend la poire. Même à la station essence où évidemment on doit faire le plein car il ne pouvait pas le faire avant... Bref on a hâte d'arriver.


Le bémo est prit dans les bouchons toujours, ça n'avance pas. La ville de Jakarta est vraiment moche et on traverse des kilomètres de bidonvilles tout humide. Des sortes de rivières coulent à travers. De la boue partout, du béton, des déchets. On met plus d'une heure pour rejoindre le centre ville et on se fait débarquer pas loin de la rue "touristique" de Jakarta, à Jalan Jaksa. En vingt minutes on trouve pour 60 000 Rupiahs indonésienne, une chambre miteuse, de quoi donner de l'urticaire à une blatte.


On ne fait pas les difficiles, on partira demain, on pose les sacs, je prend une douche, on cherche une pharmacie pour trouver du paracétamol et on se couche après un bon repas.


Le détroit des Sondes où se trouve le Krakatoa.

Le Krakatoa est un volcan de type explosif sur la ceinture de feu du Pacifique, il est situé sur le détroit de la Sonde entre Sumatra et Java.


Sa géographie fut bouleversée au moins à deux reprises, au cours des deux grandes éruptions du 5ème siècle et du 19ème siècle.


L'éruption du cinquième siècle est débattu pour sa datation. Certains affirment que ça serait passé l'an 416, d'autres en l'an 535. Ils se basent sur des anciens manuscrits retrouvés dans les ruines d'anciens royaumes de l'époque. Une des théories qui reste controversées est qu'avant le Krakatoa, il y avait un plus gros volcan qui reliait Sumatra et Java pour ne former qu'une seule et même île. Lors de son éruption, sa caldeira se serait effondrée pour laisser entrer l'océan et ainsi former le détroit des Sondes qui sépare les deux îles maintenant.


Cependant le volcan est surtout connu pour son éruption du 19ème siècle. En août 1883, le Krakatoa fit l'une des plus violentes éruptions volcanique de mémoires d'hommes. Le bruit le plus fort entendue par des oreilles humaines est audible dans tout l'archipel indonésien et jusqu'à Alice Spring au centre de l'Australie... Le bruit de l'explosion aurait été entendu sur un douzième de la surface de la planète, ce qui en ferait le phénomène sonore le plus important de l'histoire de l'humanité. Des milliers de personnes deviennent totalement sourdes. Il tua des dizaines de milliers de personnes et engendra un tsunami dont les vagues furent perceptibles jusqu'en Europe grâce à des instruments très sensibles qui enregistrèrent des oscillations anormales des eaux dans la Manche et dans le Golfe de Gascogne.


L'onde de choc aérienne rebondit plusieurs fois sur la surface de la planète et sur les couches atmosphériques pour faire plusieurs fois le tour de la Terre.


Cette éruption inspira grandement la littérature, la musique, le cinéma et la télévision par la suite.


Au cours du 20ème siècle, le Krakatoa donna naissance à une île qui offrait un terrain d'études à de nombreux scientifiques. 



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:11, le jeudi 29 avril 2010 dans m. Indonesie Avril 2010, Java Centre
Mots clefs :

06/04/10 - Trans Sumatran.


Mardi 06 avril.


Le sommeil fut difficile à cause de la climatisation qui était à fond mais aussi bien sur, à cause des fauteuils qui ne sont pas à la hauteur d'un bon lit.


Alix a sortit sa cape de pluie qu'on a étendue comme une couverture pour couper l'air. J'ai malgré tout chopé la crève. Les indonésiens eux, sont en tongs, pantalon, t-shirt pour les plus démunis, petite veste pour les autres. Ils ont l'air de se les geler aussi mais ils fument pour se réchauffer.


Quelques rizières cachées derrière la forêt.

Aux alentours de 6h30 du matin, le bus s'est arrêté presqu'une heure pour le petit déjeuner dans la ville de Bukittinggi. Je crois qu'on a enfin changé de chauffeur aussi. Ils sont deux et se relais toutes les 12h00 pratiquement en faisant une pause toutes les 5 ou 8 heures, cela dépend. A 6h00 du mat' évidement, nous on sommeillait et on avait pas envie de se lever.


Après 9h00 du matin, une fois réveillé, je regarde sur ma carte où nous sommes après avoir vu le nom d'une ville que l'on traversait (Padang). Nous avons du passer la frontière invisible qui marque l'équateur dans la nuit quand nous étions à Bukittinggi. Nous voilà enfin dans l'hémisphère sud à partir d'aujourd'hui.


Alix et moi avons mal à la gorge. Je passe une sale matinée à cause de ma crève aussi. J'essaye de dormir la majorité du temps.


Vers 12h00 nous passons la ville de Muarabungo puis Bangko à 13h45.


Après avoir passé le cap de 24h00 de bus, on commence sérieusement à en avoir ras le bol. Ca sera plus dur que prévue et moi j'en ai ma claque de tomber malade à cause du froid/chaud.


Quand on s'arrête faire le plein d'essence, personne ne descend hormis le chauffeur mais des dizaines de vendeurs de cacahuètes montent en même temps dans le bus pour gueuler et montrer leurs produits à la quinzaine de passagers que nous sommes.


Par moment on a droit à de la musique à fond comme au Laos. Sauf que la musique hindi/arabe nous convient plus que les larmoiements asiatiques.


La langue indonésienne quand elle est parlé, est beaucoup plus douce et gutturale je crois que les langues à tons des chinois, viet, thaï, laos etc... Du coup c'est franchement plus agréable pour nous et par moment, certaines chansons font presque penser à des chansons italiennes.


Je trouve qu'ils parlent moins de la tête ici qu'en Asie du sud-est, c'est beaucoup moins stressant.


On répare le bus des collègues.

On fait un arrêt en fin d'après midi vers 17h00. Sur place, il y a un bus de la même agence qui a un problème technique à priori. Les gars sont torse nu et rampent dessous pour changer des pièces. Ils sont couverts de cambouis et de boue car il a plu dans la journée.


On retrouve les mêmes échoppes pourries du coup on achète un paquet de gâteau sec à l'un des marchands mais il veut nous entuber à fond sur le prix du coup on est un peu blasé mais on l'achète quand même.


Après quoi, on rentre dans le restaurant où sont tous allé manger les types du bus. On prend du riz comme d'hab et c'est tout. Le reste n'a pas l'air très frais. Il y a du poisson mais on dirait qu'il a la lèpre son poisson... J'ai un estomac d'alligator mais faut pas pousser quand même... Avec ma crève je préfère limiter les dégâts.


Après avoir avalé notre bol de riz, on attend dehors comme tout le monde. On regarde les types se débattre avec leurs outils et leurs pièces mécaniques. Nos deux chauffeurs les aide et bricole dans leur coin. Sur le côté, des filles nous fixent du regard et chuchotent entres elles ce qui agace Alix car on croirait qu'elle se moque de nous.


Je prend quelques photos du ciel que je vois par dessus les toits des maisons en face de nous. Le coucher de soleil doit être encore une fois magnifique.


Un peu plus loin je trouve un poussin coloré en rose dans une cage... Aucune idée du pourquoi du comment.


On remonte finalement dans le bus car l'attente devient longue et qu'il fait super chaud dehors. Les chauffeurs sont toujours en train de bricoler le bus d'à côté.


Entre temps, sur la route qui passe juste derrière, on entend une collision. Trois mobylettes se retrouvent sur le sol. On entend un grand bruit métallique et un dérapage.


A cause de la pluie, la route est devenue grasse. Une ambulance arrive dix minutes plus tard pour emporter l'un des motards. Evidemment il y a un attroupement autour du gars avec son casque et nos mécanos ont stoppé leurs activités et leurs outils pour y jeter un œil.


Je ne rêve pas, il est bien rose ce poussin ?..

Au bout de deux heures et demi finalement, nous repartons et après tout ce temps à attendre en ayant rien mangé de bien consistant depuis 48h00, le bus passe devant un fastfood KFC qui se trouvait au coin de la rue, à moins d'une centaine de mètres d'où nous étions. On ne l'avait pas vu car il n'y avait pas de panneau et surtout on était loin d'imaginer en trouver un dans ce bled paumé.


Du coup on est vert car on avait largement le temps de se prendre des sandwichs.


Dans le bus, toute une famille de cafards s'est installé. Ils grimpent sur les fauteuils, les fenêtres, passent partout entre nos pieds. Il y a de la nourriture qui traine par terre, des détritus, des clopes, des bouteilles d'eau vide qui se baladent.


On a aussi remarqué que par moment ça sentait le produit pour WC. C'est en faite un vaporisateur automatique qui envoie tous les trois quart d'heures une salve pour cacher les odeurs de pieds et de transpirations qui se dégagent.


Encore une fois on passe la nuit à se geler après avoir bien sué dehors.



Le nom de Sumatra provient de Samudra, un royaume musulman du 13ème siècle du nord de l'île. En langue malaise, Samudera veut dire océan.


Elle est la sixième plus grande île du monde et est légèrement supérieur à l'Irak en superficie.


Il y a 5 000 ans, des habitants du littoral de la Chine du sud commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taïwan, qui fut par la suite, le point de départ des grandes migrations dans les iles des Philippines, la Malaisie et l'Indonésie.


Ces peuples d'origine chinoise seraient les premiers grand navigateurs de l'histoire de l'humanité et sont appelés les Austronésiens. Ce sont eux qui ont peuplés les archipels entre l'Asie et l'Australie principalement.


Dans la grande épopée indienne du Ramayana, il est fait référence à Suvarnadvipa (l'île de l'or) qui désignerait probablement Sumatra et ses exploitations d'or de l'époque.


De même, dans des recueils de contes bouddhistes, on parle d'un pays du nom de Suvarnabhlumi, qui signifie "terre de l'or" et désignerai peut-être encore une fois Sumatra ou Java.


Enfin, Ptolémée (a vécu de 90 à 168 après J.C.) qui est un des précurseurs de la géographie moderne, aurait mentionné dans son traité La Géographie, une "Péninsule d'or" dont on pense qu'il s'agirait de la péninsule Malaise ou de l'île de Sumatra.


Hormis ça, l'on peut trouver à Sumatra une très grande variété de plantes dont la Rafflesia arnoldii qui serait parait-il (encore) la plus grande fleur du monde ! Qui des Thaï ou des Indonésiens possède la plus grosse ?.. En faite c'est la même :o) 


Il y aurait aussi, la fleur avec la tige la plus haute du monde ainsi que des plantes carnivores. 



Alix & Benjamin.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 13:47, le jeudi 29 avril 2010 dans m. Indonesie Avril 2010, Sumatra Ouest
Mots clefs :
Page précédente
Page 2 sur 3